Hinschberger : « Cette montée tient du miracle »

le
0

Philippe Hinschberger, l’entraîneur de Metz, avait du mal à se réjouir pleinement du retour des Grenats en Ligue 1 tant le scénario de la soirée a été fou, et tant ses joueurs ont raté leur match à Lens vendredi (1-0).

Metz a bien failli vivre une soirée cauchemardesque. Dans son duel à distance avec Le Havre, que tout le monde pensait gagné d’avance, le club mosellan est passé tout près d’une issue catastrophique. Battu à Lens (1-0,) les hommes de Philippe Hinschberger terminent troisièmes grâce à une meilleure attaque que le HAC, large vainqueur de Bourg-en-Bresse (5-0). Alors au moment de commenter le retour de son club en L1, l’entraîneur messin était encore sonné et peinait à exprimer sa joie. « Il faut digérer ce non-match où on n'était même pas au niveau de la L2 et rester sur la note positive de la montée. À dix minutes de la fin, je ne voulais plus savoir le score du Havre, on avait atteint la limite. On n'est jamais entré dans le match. On aurait mérité d'en prendre plus... J'ai vraiment senti que ça allait basculer, mais cette montée tient du miracle. A un but près, on ne vivait pas le même retour. C’était mort, a lâché Hinschberger, avant de remercier toutes les composantes du club. Ça représente énormément pour moi, je suis un enfant du club. Je remercie tous les joueurs, le staff, le président, le club. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant