Hinkley Point, un chantier nucléaire évalué à 18,9 milliards d'euros

le
0
EDF a négocié avec le gouvernement britannique un prix de vente de l'électricité jugé trop élevé par l'opinion.

Tout est fait mais tout reste à faire: l'annonce officielle, lundi à Londres, de la relance du nucléaire britannique - avec la livraison par EDF de deux réacteurs EPR - a permis de prendre la mesure du gigantesque chantier qui attend l'électricien français et ses partenaires, les chinois CGN et CNNC d'une part, le français Areva d'autre part. EDF a précisé que la décision finale d'investissement serait prise avant la fin du premier semestre 2014, à la condition d'avoir reçu le feu vert de Bruxelles.

En attendant, le coût total du projet est estimé à quelque 16 milliards de livres (18,9 milliards d'euros), dont 2 milliards dédiés à l'acquisition des terrains de Hinkley Point et à l'édification de différents bâtiments. D'après le gouvernement britannique, ce chantier contribuerait à créer 25 000 emplois directs et indirects en Grande-Bretagne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant