Hinkley Point : pour EDF, le projet n'est pas remis en cause

le , mis à jour à 08:56
0
Hinkley Point : pour EDF, le projet n'est pas remis en cause
Hinkley Point : pour EDF, le projet n'est pas remis en cause

Pour EDF, Hinkley Point a toute sa place dans les futurs projets industriels du groupe. Les doutes sur la viabilité financière du projet et une quelconque envolée des coûts sont balayés d'un revers de main : « le coût du projet est bien de 21,7 Mds€ », confirme-t-on chez EDF qui dément les rumeurs de division au sein de la direction générale du groupe. Une action en référé pour insuffisance d'information a pourtant été engagée par les syndicats, avec une audience prévue le 22 septembre. Mais la procédure n'étant pas suspensive, la direction est bien décidée à lancer au plus tôt la « décision finale d'investissement » (FID). Jean-Bernard Lévy, le PDG d'EDF, voudrait pour cela obtenir l'aval de son conseil d'administration avant la fin de ce mois. Le groupe répond pour notre journal aux questions autour de ce projet.

 

Le rachat de British Energy en 2008 ? « Le surcoût payé à l'époque correspondait aux perspectives d'extension de la durée de vie des huit centrales. Depuis, nous avons en effet eu l'accord de l'autorité de sûreté anglaise pour plusieurs prolongations, de huit ans en moyenne, justifie encore un porte-parole d'EDF. Entre 2008 et 2015, la production du parc britannique a augmenté de 50 %, ce qui valide notre investissement. »

 

La durée des travaux ? « Six ans de chantier nous semble un délai tout à fait raisonnable, estime encore la direction d'EDF, compte tenu des retours d'expérience de Flamanville et Taïshan (NDLR : les deux réacteurs EPR construits en Chine) qui seront faits d'ici à juin 2019, date où le premier béton nucléaire sera coulé. »

 

Le Brexit ? « Le référendum du 23 juin dernier ne modifie en rien les éléments fondamentaux du projet, ni la volonté des acteurs », avance la direction, qui renvoie aux déclarations d'Andrea Leadsom, la secrétaire d'Etat britannique à l'Energie, qui a rappelé la semaine dernière son soutien à l'énergie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant