Hinkley Point-Le Maire demande à EDF un plan d'action avant fin juillet

le
0
    PARIS, 3 juillet (Reuters) - Le ministre de l'Economie Bruno 
Le Maire demande à EDF  EDF.PA  de présenter avant la fin 
juillet un plan d'action pour la maîtrise du projet de la 
centrale nucléaire britannique de Hinkley Point (HPC). 
    L'électricien public français a annoncé lundi qu'il estimait 
désormais à 19,6 milliards de livres sterling - 22,3 milliards 
d'euros environ au cours actuel - le coût à terminaison de la 
future centrale nucléaire, en hausse de 1,5 milliard de livres, 
et que le projet risquait en outre de subir des retards.  
  
    "Le ministre de l'Economie et des Finances a demandé au PDG 
d'EDF Jean-Bernard Lévy que les causes précises de cette 
réévaluation, les facteurs de risques du projet HPC et le 
contenu de la revue du projet soient partagés et analysés au 
sein du conseil d'administration de l'entreprise", écrit-il dans 
un communiqué. 
    "Le ministre a également demandé qu'un plan d'action 
rigoureux soit présenté au conseil d'administration d'EDF avant 
la fin du mois de juillet." 
    "L'Etat veillera à ce que ce plan d'action permette de 
conforter le calendrier du projet tel qu'il a été convenu avec 
les autorités britanniques, de réduire autant que possible 
l'impact financier de cette réévaluation et d'assurer une 
maîtrise rigoureuse des risques du projet HPC." 
    Bruno Le Maire relève cependant que l'impact du dépassement 
de coût sur le taux de rendement du projet reste limité et 
qu'EDF maintient ses prévisions de résultats pour les deux 
prochaines années. 
 
 (Dominique Rodriguez, édité par Benoît Van Overstraeten) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant