HIMEDIA : Benjamin Jayet, qui a passé le seuil de 15% du capital, "veut peser sur la stratégie"

le
0

(AOF) - L'Autorité des Marchés financiers a fait savoir que Benjamin Jayet a déclaré avoir franchi en hausse, le 6 avril 2016, directement et indirectement, par l’intermédiaire de la société par actions simplifiée BJ Invest qu’il contrôle, le seuil de 15% des droits de vote de la société Hi-Media et détenir, directement et indirectement, 487 719 actions du groupe représentant autant de droits de vote, soit 16,48% du capital et 15,68% des droits de vote.

Dans sa déclaration d'intention, Benjamin Jayet indique qu'il compte "en fonction du contexte de marché et sous réserve de la situation de la société, de poursuivre leurs achats d'actions Hi-Media durant les six mois à venir, sans pour autant acquérir le contrôle de Hi-Media ni dépasser le seuil entrainant l'obligation de déposer une offre publique d'acquisition".

L'actionnaire a "néanmoins l'intention de peser sur la stratégie de Hi-Media en raison de la situation dégradée de la société". BJ Invest a également demandé sa nomination en qualité d'administrateur de la société "ainsi que la nomination de trois autres administrateurs indépendants lors de la prochaine assemblée générale de la société appelée à se réunir le 3 mai 2016."

Hier, les opérateurs de marché apprenaient que Benjamin Jayet avait déposé des projets de résolutions pour l'assemblée générale du 3 mai 2016 visant à modifier la composition du conseil d'administration de la société. Il appelle les actionnaires à voter favorablement les révocations de Cyril Zimmerman, Eric Giordano et Jean-Charles Simon, dirigeants d'HiMedia. Ils sont également invités à voter pour les nominations de Marie-Pierre Bordet, Benjamin Jayet, Justin Ziegler et Thierry Debarnot.

Selon l'actionnaire du groupe, "la valeur de HiMedia a été divisée par deux depuis juin 2015, et les nouveaux développements de HiMedia aux Etats-Unis, qui consomment la majeure partie des efforts du management, n'ont rapporté que 200 000 euros de marge brute au premier trimestre 2016, sans commune mesure avec les 40 millions d'euros de pertes nettes de l'exercice 2015 (pour 65 millions d'euros de chiffre d'affaires)".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant