Hillsborough, le dénouement d'une enquête interminable

le
0
Hillsborough, le dénouement d'une enquête interminable
Hillsborough, le dénouement d'une enquête interminable

C'était il y a vingt-sept ans, mais la mémoire d'Hillsborough ne cesse de s'inviter régulièrement dans les news britanniques. Parce que les familles des victimes n'ont jamais lâché l'affaire, jusqu'à obtenir la vérité.

Il ne s'agit certainement pas du plus impressionnant. Ni même du plus beau musicalement parlant. Mais ce You'll Never Walk Alone - entonné à l'unisson au sortir de la décision de l'enquête finale par les familles des victimes de la tragédie ayant fait 96 morts le 15 avril 1989 - possède une saveur lyrique particulière. Il provient des tripes de femmes, d'enfants, de maris ou d'amis endeuillés qui n'attendaient qu'une chose : que justice soit rendue.

Youtube
Ce mardi 26 avril, le jury de l'enquête publique a enfin rendu son verdict. Il y établit que les fans décédés à Sheffield ont été victimes "d'homicide par négligence grave " de la part des forces de l'ordre. C'est la première fois que la police est clairement accusée et officiellement rendue coupable du drame. Principalement, les jurés ont pointé du doigt le manque d'organisation et de sécurité aboutissant à la décision meurtrière d'ouvrir une porte du stade, qui conduisit à la cohue mortelle. Vingt-sept ans après l'événement, grâce à l'opiniâtreté sans limite des proches des 96 contre vents et marées, c'est tout un Royaume qui est soulagé de la fin de l'épisode judiciaire le plus long de son histoire. L'honneur des 96 est sauf.

Hillsborough, la colline a des yeux

Homicides involontaires et commission indépendante


Mai 1989. Le juge Taylor, en charge de l'affaire, vient de rendre son rapport. Il y fait part de ses inquiétudes concernant la sécurité dans les stades et avance des dizaines et des dizaines de recommandations afin de l'améliorer. Taylor ajoute également que la catastrophe n'est due qu'à l'ingérence des forces de l'ordre, qui n'ont pas su réagir efficacement face à l'affluence massive de fans. Seulement, les familles des victimes n'ont jamais accepté la version répandue dans le Royaume. Celle qui transforme les Scousers en hooligans sanguinaires, qui urinent sur les victimes et s'adonnent à la…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant