Hillary Clinton victime d'un malaise, une pneumonie diagnostiquée

le
0
 (Actualisé avec diagnostic, médecin) 
    par Amanda Becker 
    NEW YORK, 11 septembre (Reuters) - Hillary Clinton, 
diagnostiquée d'une pneumonie, a souffert dimanche d'un bref 
malaise provoqué par la chaleur alors qu'elle assistait à New 
York à la cérémonie en mémoire des victimes des attentats du 11 
septembre 2001, à moins de deux mois des élections 
présidentielles américaines. 
    La candidate démocrate a été examinée par un médecin après 
avoir rejoint sa maison de Chappaqua, dans l'Etat de New York, 
selon un membre de son équipe de campagne. 
    Son médecin, Lisa Bardack, a annoncé dans un communiqué que 
la candidate souffrait de toux liées à des allergies et qu'un 
examen mené vendredi a montré qu'elle était malade d'une 
pneumonie. 
    "Elle a été mise sous antibiotiques et nous lui conseillons 
de se reposer et de modifier son emploi du temps. Pendant 
l'événement de ce matin, elle a souffert de la chaleur et était 
déshydratée. Je viens de l'examiner et elle est maintenant 
réhydratée et se remet bien", a déclaré le médecin. 
    Après son malaise, la candidate à l'élection présidentielle 
américaine du 8 novembre a dit aux journalistes qu'elle se 
sentait "très bien" en sortant de la maison de sa fille Chelsea, 
située dans le quartier de Manhattan, où elle avait été emmenée 
après avoir quitté la cérémonie. 
    L'ancienne secrétaire d'Etat, qui est âgée de 68 ans, a été 
contrainte de quitter la cérémonie de commémoration au bout de 
90 minutes et alors que celle-ci n'était pas encore achevée, a 
déclaré Nick Merrill, un porte-parole de la candidate. Il n'a 
pas fourni de détails supplémentaires sur son état de santé.  
    Alors que l'événement commençait dimanche sur le site du 
World Trade Center attaqué par deux kamikazes à bord de deux 
avions il y a 15 ans, la température approchait les 27 degrés 
avec un soleil qui brillait par intermittence. 
    Le député démocrate de New York Joe Crowley, qui était 
présent, a déclaré à la chaîne de télévision MSNBC que la 
candidate "étouffait" durant la cérémonie. 
    Certains médias ayant annoncé qu'elle était tombée malade, 
les journalistes qui accompagnaient la candidate ont posé des 
questions à l'équipe de campagne d'Hillary Clinton. Ils n'ont 
pas eu de réponse immédiate. 
    Environ 90 minutes se sont écoulées avant que l'équipe de 
campagne ne publie un communiqué. 
    A plusieurs reprises, le candidat républicain Donald Trump a 
émis des doutes sur la santé de l'ancienne première dame des 
Etats-Unis et sur sa capacité à assumer une fonction 
présidentielle physiquement éprouvante. 
    Une lettre publiée en juillet par son médecin décrit Hillary 
Clinton comme étant en "excellente santé" et "apte" à occuper la 
fonction de chef de l'Etat. 
    En décembre 2012, Hillary Clinton a souffert d'une commotion 
cérébrale. Elle avait peu après développé un caillot sanguin. 
    La candidate démocrate a été prise d'une quinte de toux lors 
d'un meeting de campagne ce mois-ci à Cleveland. "Chaque fois 
que je pense à Trump, je deviens allergique", avait-elle lancé 
en guise d'explication. 
    Cet épisode a alimenté les spéculations sur sa santé dans 
les milieux politiques conservateurs. Les partisans de Donald 
Trump font part sur Twitter de leurs spéculations au sujet de la 
santé de la candidate démocrate sous le mot dièse 
#HillarysHealth. 
 
 (Avec Alana Wise et Richard Cowan à Washington; Pierre Sérisier 
et Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant