Hillary Clinton tance les deux Soudans

le
0
En visite dans la capitale du Sud, la secrétaire d'État américaine a exigé la réouverture des puits de pétrole, fermés en janvier par le nouvel État, et craint une reprise de la guerre.

Hillary Clinton s'impatiente. Au cours d'une visite éclair de trois heures à Djouba, capitale du Soudan du Sud, la secrétaire d'État américaine a exhorté les deux Soudans à «trouver un compromis» dans leur dispute sur le pétrole. Faute de pouvoir se rendre à Khartoum, capitale du Soudan, toujours sur la liste américaine des États soutenant le terrorisme, c'est à Djouba, plus jeune capitale du monde, que Hillary Clinton a renvoyé les deux parties dos à dos.

La secrétaire d'État s'est montrée plutôt directe. «Il faut que le pétrole coule à nouveau, a-t-elle déclaré à Djouba. (Toucher) un pourcentage de quelque chose, c'est mieux qu'un pourcentage de rien.»

La production est arrêtée. Il y a un an, au moment de sa naissance, le nouvel État de 9 millions d'habitants, plus vaste que la France, a hérité des trois quarts du pétrole soudanais. Mais son président, Salva Kiir, n'arrive toujours pas à se mettre d'accord avec Khartoum sur le montant qu'il devrait ve

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant