Hillary Clinton présente son plan pour le contrôle des armes

le
0

par Amanda Becker MANCHESTER, New Hampshire, 5 octobre (Reuters) - La démocrate Hillary Clinton a présenté lundi un programme de lutte contre les violences avec armes à feu qu'elle entend promouvoir si elle devient présidente des Etats-Unis. Parmi les mesures qu'elle a exposées lors d'un déplacement de campagne dans le New Hampshire figure notamment un recours éventuel aux prérogatives présidentielles pour contourner un possible obstacle au Congrès. La candidate à l'investiture démocrate en vue de l'élection présidentielle de novembre 2016 veut faire en sorte que les gens qui achètent des armes à feu dans des salons et foires et sur internet soient soumis aux mêmes vérifications d'antécédents et acquittent les mêmes taxes que ceux qui se fournissent dans les commerces traditionnels. "Combien de gens devront mourir avant que nous agissions vraiment, avant que nous nous unissions en tant que nation ?", a-t-elle dit. "Il est temps d'agir sur les violences commises avec des armes à feu. Nous ne pouvons tout bonnement pas trouver normal qu'il y ait 33.000 décès par armes à feu chaque année." L'ancienne secrétaire d'Etat de Barack Obama s'exprimait dans un "community college" de Manchester, dans le New Hampshire, un petit site universitaire comparable à l'Umpqua Community College de Roseburg, dans l'Oregon, où un tireur a fait neuf morts et sept blessés jeudi dernier avant d'être tué dans un échange de coups de feu avec des policiers. Au Congrès, elle demandera de combler ce qu'elle a qualifié de "vide juridique de Charleston", en référence à la tuerie de juin dernier qui a fait neuf morts dans une église afro-américaine de Charleston, en Caroline du Sud. Actuellement, si la vérification de la situation d'un individu voulant acheter des armes n'est pas achevée dans un délai de trois jours, la vente est autorisée. C'est cette disposition qui a permis au tueur présumé de Charleston, Dylann Roof, d'acheter son arme. Quelque 2.500 autres personne en ont profité en 2014 alors qu'elles n'auraient pas dû être en mesure d'effectuer ce genre d'achat, précise l'équipe de campagne de Clinton. La candidate démocrate veut également que les "armes d'assaut de type militaire" soient interdites dans les rues et veut faire abroger une loi de 2005 qui, dit-elle, confère "l'immunité" aux fabricants et aux vendeurs d'armes en empêchant les victimes de les poursuivre pour faire établir leurs responsabilités. Après la tuerie dans l'école élémentaire Sandy Hook de Newtown, dans le Connecticut (26 morts dont 20 enfants en décembre 2012), Barack Obama avait tenté de réformer la législation fédérale. Mais le texte avait été repoussé par le Sénat. Réagissant jeudi soir à la tuerie dans l'Oregon, le président démocrate s'est engagé à continuer de travailler sur ce dossier d'ici la fin de son second mandat, en janvier 2017. ID:nL5N122007 (Danielle Rouquié et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant