Hillary Clinton : «Je serai la plus jeune femme présidente des Etats-Unis»

le , mis à jour le
0
Hillary Clinton : «Je serai la plus jeune femme présidente des Etats-Unis»
Hillary Clinton : «Je serai la plus jeune femme présidente des Etats-Unis»

«Je ne suis peut-être pas la plus jeune parmi les candidats à cette élection... Mais je serai la plus jeune femme présidente de l'histoire des Etats-Unis... Et la première grand-mère!». Deux mois après sa déclaration de candidature à la Maison Blanche, Hillary Clinton a puisé samedi, à New York, dans son histoire personnelle afin de défendre sa vision d'une Amérique profitant à nouveau aux «Américains ordinaires».

Le lieu du discours était symbolique: l'île qui porte le nom de l'ancien président et héros démocrate Franklin Roosevelt, toute proche de Manhattan dont les gratte-ciels constituaient la toile de fond du meeting. Un lieu dégagé et «sans aucun plafond», a-t-elle dit, un clin d'oeil au «plus haut des plafonds de verre» auquel elle s'était heurtée lors de sa première candidature en 2008.

Un ton plus personnel

Rompant avec le positionnement de cette première campagne, Hillary Clinton a adopté un ton plus personnel, évoquant l'enfance difficile de sa propre mère, Dorothy, décédée en 2011, et retraçant les étapes de sa vie depuis son premier travail, dans le but de démontrer son engagement de 40 ans en faveur des enfants et des femmes. «Je regrette qu'elle n'ait pas connu (...) une Amérique où un père peut dire à sa fille: +oui, tu peux devenir ce que tu veux, même présidente des Etats-Unis», a lancé l'ex-first lady, admirée et diabolisée aussi..

Sur le fond, la candidate démocrate a promis de se battre pour une prospérité partagée et une économie «au service de vous et de chaque Américain», citant pêle-mêle ouvriers, infirmières de nuit, camionneurs, agriculteurs, anciens militaires... Et d'ajouter : «La prospérité ne peut pas être seulement pour les dirigeants d'entreprises et les patrons de fonds d'investissements. La démocratie ne peut pas être seulement au service des milliardaires et des entreprises».

Relevant le nombre élevé de candidats aux primaires ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant