Hillary Clinton entendue par le FBI dans le cadre de l'enquête sur ses courriels

le
0
Hillary Clinton à Denver, le 28 juin.
Hillary Clinton à Denver, le 28 juin.

Quelques jours plus tôt, Bill Clinton discutait en privé avec la ministre américaine de la justice. De quoi nourrir les critiques des adversaires, Donald Trump en tête. Fait inédit, même les démocrates jugent l’épisode maladroit, alors que l’affaire semble toucher à sa fin.

Jusqu’au bout, l’affaire aura empoisonné la campagne de Hillary Clinton. Samedi 2 juillet au matin, la candidate démocrate a été entendue par les enquêteurs du Federal Bureau of Investigation (FBI), afin de livrer sa version concernant l’utilisation de sa messagerie privée lorsqu’elle était secrétaire d’Etat. La candidate démocrate est soupçonnée d’avoir mis en péril la sécurité nationale en négligeant de passer par les serveurs officiels sécurisés. Il lui est également ainsi reproché d’avoir voulu cacher illégalement certaines informations.

Même si rien n’a filtré sur sa teneur, ce rendez-vous de trois heures et demie dans les bureaux du FBI à Washington constitue probablement l’une des dernières étapes de l’enquête criminelle qui est en cours, avant que la justice retienne ou non des charges contre Mme Clinton.

A trois semaines de la convention démocrate de Philadelphie, où elle doit être investie par son parti, la candidate a tenté de relativiser l’entrevue. Nick Merrill, un des porte-parole de Mme Clinton, a parlé d’un « témoignage volontaire », insistant sur le fait qu’elle a été « ravie d’avoir eu l’opportunité d’aider le ministère de la Justice, pour que cette enquête arrive à sa conclusion ». De son côté, l’ex-secrétaire d’Etat a rappelé samedi, au cours d’une interview sur NBC, que « c’était quelque chose que j’avais proposé de faire depuis août dernier ».

Le faux pas de Bill Chez ses adversaires, le ton était évidemment sensiblement différent. Le Comité natio...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant