Hillary Clinton devance Donald Trump en Floride, un Etat décisif

le
0
EN FLORIDE, ETAT DÉCISIF, CLINTON DEVANCE TRUMP, SELON UN SONDAGE
EN FLORIDE, ETAT DÉCISIF, CLINTON DEVANCE TRUMP, SELON UN SONDAGE

NEW YORK (Reuters) - La démocrate Hillary Clinton devance son adversaire républicain Donald Trump dans l'Etat de Floride, un des Etats "pivots" où l'élection du 8 novembre prochain pourrait se jouer, montre un sondage Reuters/Ipsos publié à quelques heures du premier débat entre les deux candidats.

Si le scrutin présidentiel était organisé lundi, l'ancienne secrétaire d'Etat obtiendrait 259 grands électeurs, contre 191 pour Donald Trump, et aurait 88% de chances d'atteindre le seuil de 270 grands électeurs nécessaire pour l'emporter, montre l'enquête d'opinion.

L'étude, fondée sur un sondage réalisé chaque semaine auprès de plus de 15.000 Américains, donne une estimation Etat par Etat de la composition du collège des grands électeurs à qui il reviendra de choisir le président.

Parmi les enseignements de cette étude, les chiffres de la Floride sont les plus spectaculaires puisqu'ils accordent à Hillary Clinton 49% des intentions de vote dans la presqu'île du Sud américain contre 45% à Donald Trump, dans un Etat qui envoie 29 grands électeurs au collège électoral.

Donald Trump perd également du terrain au Nouveau-Mexique où sa candidature ne séduit pour l'instant que 38% des électeurs. Hillary Clinton y est de son côté créditée de 47% d'intentions de vote.

Dans le Colorado et le Nevada, le résultat du sondage ressort dans la marge d'erreur, mais aucun des deux candidats ne pourra se permettre de les négliger, ces deux Etats envoyant à eux deux 20 grands électeurs à Washington.

Dans l'Oregon et dans le Wisconsin, Hillary Clinton perd du terrain face à Donald Trump, mais là encore, les chiffres sont pour l'instant trop serrés pour en tirer un quelconque enseignement.

Près de 100 millions de téléspectateurs devraient assister lundi soir à partir de 21h00 (01h00 GMT) à la première joute oratoire entre les deux prétendants à la Maison blanche. Rien ne permet toutefois de dire si cette audience se traduira dans les urnes et incitera les électeurs à se rendre dans les bureaux de vote le 8 novembre.

Une participation élevée bénéficierait à la candidate démocrate, montre l'enquête Reuters/Ipsos.

Pour l'emporter, Donald Trump doit compter sur une forte mobilisation de l'électorat républicain blanc et d'une participation moins forte qu'attendue par les démocrates issus des minorités.

(Maurice Tamman; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant