Hillary Clinton attribue sa défaite à la présidentielle au FBI et à WikiLeaks

le
0
Hillary Clinton attribue sa défaite à la présidentielle au FBI et à WikiLeaks
Hillary Clinton attribue sa défaite à la présidentielle au FBI et à WikiLeaks

Le FBI et Wikileaks seraient, selon elle, à l'origine de la défaite d'Hillary Clinton dans sa course à la Maison Blanche. Interrogée à New York, mardi, l'ancienne candidate a donné son interprétation de sa défaite face à Donald Trump. Jusque là, elle s'était peu exprimée sur les raisons de son échec qui s'est joué dans les «dix derniers jours» de la campagne, analyse désormais la démocrate. 

 

«Le doute dans la tête des gens» distillé par le FBI et Wikileaks

 

«J'étais sur le chemin de la victoire jusqu'à ce que la lettre de Jim Comey, le 28 octobre, et le WikiLeaks russe créent le doute dans la tête des gens qui penchaient en ma faveur, et qui ont fini par prendre peur», a-t-elle assuré. Selon elle, si l'élection avait eu lieu le 27 octobre, elle serait présidente des Etats-Unis. «Si l'élection avait eu lieu le 27 octobre, je serais votre présidente», a-t-elle dit.

 

Donald Trump a réagi à ces déclarations sur Twitter, estimant que «Jim Comey était la meilleure chose qui soit arrivée à Hillary Clinton (...). L'histoire Trump/Russie était une excuse utilisée par les Démocrates comme justification pour avoir perdu l'élection». Toujours sur un ton sarcastique, il conclut : «Peut-être que Trump a juste mené une bonne campagne ?». 

 

FBI Director Comey was the best thing that ever happened to Hillary Clinton in that he gave her a free pass for many bad deeds! The phony...

-- Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 3 mai 2017

...Trump/Russia story was an excuse used by the Democrats as justification for losing the election. Perhaps Trump just ran a great campaign?

-- Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 3 mai 2017

 

Mardi, Hillary Clinton a remonté le temps jusqu'au 7 octobre, un mois avant le scrutin. Ce vendredi après-midi là, une vidéo de Donald Trump était divulguée par le Washington Post. On y voyait le futur président des Etats-Unis se vanter d'attraper les femmes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant