Higuaín et la réussite offrent la première place au Napoli

le
0
Higuaín et la réussite offrent la première place au Napoli
Higuaín et la réussite offrent la première place au Napoli

Grâce à un Higuaín une nouvelle fois bouillant, le Napoli s'impose face à l'Inter (2-1) et prend la tête de la Serie A. Mais les Azzurri ont également été sacrement en réussite, puisque les Nerazzurri, pourtant réduits à dix, ont tapé deux fois les poteaux dans le temps additionnel.

SSC Napoli 2-1 Inter Milan

Buts : Higuaín (2e, 62e) pour Naples // Ljajić (67e) pour l'Inter

Gonzalo Higuaín est fabuleux, merveilleux, fantastique ! Au moins un peu de tout ça tant l'attaquant argentin marche sur l'eau cette saison et a réussi une nouvelle performance de haut vol ce soir face à l'Inter. Inscrire un doublé dans un match au sommet comme il l'a fait est déjà un exploit. Alors que dire après avoir vu les deux merveilles réussies par Pipita. Réduite à dix dès la fin de la première période, l'Inter n'aura pourtant pas démérité, très loin de là. Après la réduction du score de Ljajić ; les Nerazzurri tapent effectivement deux fois les poteaux dans le temps additionnel ! Oui deux fois ! Comme si la réussite des Nerrazzurri depuis le début de saison s'était décidée à les fuir. Au final l'Inter doit s'avouer vaincue face au talent d'Higuaín. Avec un tel buteur, ça ne fait plus aucun doute : le Napoli est le grand favori au Scudetto cette saison.

Higuaín frappe d'entrée


65 secondes de jeu. Voilà en tout et pour tout, le laps de temps qu'il faut à Gonzalo Higuaín pour faire exploser un stadio San Paolo déjà chauffé à blanc. Sur une déviation de Callejón, Pipita réussit un enchaînement sensationnel, Handanović ne peut absolument rien (1-0, 2e). La défense de l'Inter n'avait plus encaissé de but depuis plus de 6 heures, Higuaín l'a fait plier en à peine une minute. Incroyable ! En pleine confiance le Napoli impressionne et domine totalement l'Inter, notamment au milieu de terrain. Insigne multiplie, lui, les gestes techniques de grande classe. Antonio Conte ne pourra pas longtemps snobé le feu follet napolitain à ce rythme-là. Les Nerazzurri ont ainsi bien du mal à réagir, comme en témoigne une frappe de Perišić… en touche (16e).

Les hommes de Roberto Mancini ont surtout énormément de mal à se sortir de l'énorme pressing réalisé par les Azzurri. Une bonne frappe de Guarín juste au-dessus (28e), puis une tête d'Icardi également non cadrée (31e) prouvent toutefois que l'Inter a des possibilités quand elle arrive à ressortir le…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant