Higuain dégoûte une bonne Lazio

le
0
Higuain dégoûte une bonne Lazio
Higuain dégoûte une bonne Lazio

Grâce à un but de Higuain en début de match, le Napoli réussit le hold-up de la journée en s'imposant 1-0 à Rome face à la Lazio. Les Laziali ont toute tenté, ont frappé la barre, auraient dû bénéficier d'un pénalty, mais ne sont pas parvenus à égaliser. Naples est troisième.


Lazio - Naples
(0-1)

, Higuain (19') pour Naples.


Un défenseur qui cafouille, un attaquant en pleine confiance qui frappe fort, un gardien avec des gants en mousse. Voilà l'action qui décide ce Lazio-Napoli. On joue la 19e minute, le Napoli s'approche pour la première fois de la surface laziale, et Higuain score. 1-0, contre le cours du jeu. Mais un but qui, au final, s'avèrera décisif. Car malgré tous les efforts du monde, la Lazio ne parviendra pas à égaliser. Parolo va trouver la barre, Cavanda va rater une occasion impensable, Rafael sera intraitable et l'arbitre, monsieur Rizzoli, niera un pénalty gros comme une maison aux Romains pour une double main dans la surface napolitaine. Un succès qui permet à l'équipe de Benitez de s'emparer de la troisième place du classement, en passant devant sa victime du jour. Mais Stefano Pioli a de quoi être fier : malgré la liste affolante d'absents, son équipe a montré un très bon visage, mais a cruellement manqué de réalisme.
Goooooool Pipita
Dans ce duel des hauteurs du classement, les absents risquaient bien de jouer le rôle de l'acteur principal. Après le 4-2-3-1 osé du derby, Pioli revient au 4-3-3, forcé par un total fou de dix absents. Une attaque sans Felipe Anderson, une création sans Mauri, une salle des machines sans Lulic et enfin une défense orpheline de Braafheid, De Vrij et Marchetti. Côté napolitain, Rafa Benitez monte à la capitale avec son éternel 4-2-3-1, et se montre fidèle à son habituel turnover, match en semaine ou pas. En soutien du travailleur De Guzman, le milieu Gargano-Lopez laisse deviner une tactique de pirates bien camouflés. Confirmation dès les premières séquences : le club romain a le ballon et les corners, sous l'impulsion de l'insistance de Candreva. Au diable les blessés, il y a une troisième place à défendre.

Les Romains ne concrétisent pas leur bon début de match, et le Napoli en profite à la 18e minute. Un long ballon envoie Gonzalo Higuain seul à l'abordage, excentré sur la droite. Arrivé dans la surface, l'Argentin profite du laxisme de Radu, se met sur...










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant