Highlands Pacific exporte du nickel de Papouasie

le
0

Commodesk - La mine de cobalt de Ramu en Papouasie Nouvelle Guinée a expédié son premier lot de minerai retraité, annonce l'exploitant Highlands Pacific.

Les premières 600 tonnes d'hydroxyde de nickel et cobalt sont destinées à un conglomérat industriel chinois. 

Ramu doit produire à plein régime 31.000 tonnes de nickel par an et 3.300 tonnes de cobalt, mais la compagnie a extrait jusqu'ici moins de 10.000 tonnes.

La mine a été critiquée pour ses atteintes à l'environnement, les navires l'approvisionnant ayant déversé des acides dans la baie de Basamuk. La mine a relâché de l'hydroxyde de sodium depuis son unité de traitement du minerai, a reconnu la compagnie. Elle doit déverser 100 millions de tonnes de boues dans la mer pendant 20 ans, grâce à une canalisation de 135 km qui menace la barrière de corail et la santé des habitants, d'après le ministre de l'Environnement et les ONG.

Les opposants ont subi des pressions tant du gouvernement que de la compagnie minière, y compris des menaces physiques, d'après les ONG australiennes qui les soutiennent. Les riverains ont dû quitter leurs maisons pour faire place au site minier, et des monuments témoignant de leur culture ont été détruits.

La mine appartient principalement à MCC-JJJ Mining Development Co, filiale de développement de ressources naturelles du conglomérat public Metallurgical Corp of China Ltd (MCC), l'australien Highlands Pacific ne détenant qu'une participation minoritaire.

La mine de Ramu contient 143 millions de tonnes de minerais, cobalt à 0,1% et nickel à 1%. Highlands Pacific est aussi actionnaire d'un autre projet controversé situé à 25 km de là, Ok Tedi Mining Ltd (OTML).

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant