High-tech : le marché de la tablette se tasse

le
0
High-tech : le marché de la tablette se tasse
High-tech : le marché de la tablette se tasse

Depuis deux ans c'était le cadeau idéal pour les Noël et les anniversaires généreux et elle avait même ringardisé le PC portable. Mais la sucess-story de la tablette connaît quelques remous dans un marché en perpétuelle évolution. Comme anticipé, la croissance a ralenti au deuxième trimestre (de mars à juin) sur le marché mondial des tablettes informatiques, selon des estimations lundi du cabinet de recherche IDC, qui y voit l'effet du report à l'automne du lancement d'un nouvel iPad par Apple.

Au total 45,1 millions de tablettes ont été écoulées au deuxième trimestre dans le monde. Cela représente une progression de seulement 59,6% sur un an, après +142,4% enregistrés sur les trois mois précédents.

Au delà des ventes en berne, anticipées du fait d'une baisse du pouvoir d'achat disponible dans des marchés clé, c'est le changement dans la hiérarchie des marques dominantes qui interpelle. Amazon avec son Kindle Fire, et Microsoft avec sa Surface, ont disparu en trois petits mois du «top 5», alors qu'ils pointaient respectivement en 4e et 5e position au premier trimestre.

1. Apple. Grosse déconvenue pour le géant américain qui reste numéro un du marché au deuxième trimestre, mais ses ventes ont chuté plus que prévu, de 14,1% sur un an, et sa part de marché a été ramenée de 60,3% à 32,4%. Au deuxième trimestre, 14,6 millions d'unités ont été vendues. C'est également beaucoup moins bien qu'au premier trimestre, où il avait écoulé 19,5 millions d'iPad et enregistrait encore une part de marché de 39,6%. Les fêtes de fin d'année, le prestige de la marque et la probable sortie d'un nouveau modèle à l'automne devraient inverser la tendance fin 2013. C'est souvent la marque à la pomme qui dynamise le marché avec ses innovations.

2. Samsung. La guerre des smartphones se décline aussi pour les tablettes même si l'écart de parts de marché est plus conséquent. Le Sud-coréen est resté au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant