High-tech: après le boom du mobile, l'espoir des objets connectés

le
0
High-tech: après le boom du mobile, l'espoir des objets connectés
High-tech: après le boom du mobile, l'espoir des objets connectés

La multiplication des objets connectés alimente l'espoir d'en faire un relais de croissance pour les dépenses mondiales d'électronique grand public, alors que le ralentissement des ventes de smartphones et de tablettes se confirme.D'après un état des lieux de l'institut GfK et de l'association américaine de l'électronique grand public CEA, dressé dimanche avant l'ouverture du salon annuel du secteur à Las Vegas, les consommateurs ont dépensé 1.024 milliards de dollars l'an dernier dans le monde pour des smartphones, tablettes, ordinateurs, téléviseurs et autres consoles de jeux vidéo. C'est 1% de mieux qu'en 2013.2015 s'annonce plus incertaine, avec "un tableau de dépenses très mitigé", a commenté lors d'une conférence de presse à Las Vegas l'un des économistes de la CEA, Steve Koenig.Il n'a pas livré de prévision mondiale pour 2015, mais relevé des signes de ralentissement sur certains des marchés émergents devenus ces dernières années des débouchés de plus en plus importants pour le secteur: les dépenses en Amérique latine devraient ainsi baisser cette année de 5%, autant que sur les marchés plus matures d'Europe occidentale.Une autre incertitude concerne la durée durant laquelle les appareils mobiles vont rester un moteur de croissance. Smartphones et tablettes devraient encore représenter 46% des dépenses mondiales cette année, mais leur progression se fait plus lente.Les ventes de smartphones devraient ainsi augmenter de seulement 19% à 1,51 milliard d'unités cette année. En termes de montants dépensés, la hausse devrait même tomber à 9% (à 406,7 milliards de dollars).Quelque 75% des ventes devraient en effet s'effectuer sur les marchés émergents, où le pouvoir d'achat des consommateurs est souvent inférieur à celui des pays développés. Conséquence directe: le prix unitaire moyen des appareils baisse et passera pour la première fois cette année sous les 300 dollars, a souligné M. Koenig.Une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant