Hi Tech: La "French tech" fait une offensive de charme à Las Vegas

le
0
Hi Tech: La "French tech" fait une offensive de charme à Las Vegas
Hi Tech: La "French tech" fait une offensive de charme à Las Vegas

Les Français sont présents en force au salon high-tech International CES de Las Vegas, notamment dans les objets connectés et beaucoup de jeunes pousses qui espèrent y trouver nouveaux marchés, partenaires ou financements. "La France n'est pas seulement un pays de fromage et de vin, mais aussi de technologies", affirme Christophe Lecourtier, directeur général de l'agence publique de soutien aux exportateurs français Ubifrance.Pour le prouver, Ubifrance a accompagné la venue à Las Vegas de 11 jeunes entreprises, qui exposent dans un espace commun au salon sous le label "France" des vêtements sportifs intelligents, des services de musique en ligne, des logiciels de visualisation en 3D...Elles espèrent gagner à Las Vegas un peu de notoriété, mais aussi des contacts commerciaux ou des financements."On cherche des partenaires, des distributeurs, et des investisseurs qui pourraient accélérer notre développement", résume Raphaelle Seyfried, co-fondatrice de MEG, qui espère trouver des marchés internationaux pour un pot gérant tout seul l'arrosage des plantes, conçu avec des horticulteurs.Des chances dans les objets connectésEn ajoutant celles venues à titre individuel, environ 90 entreprises françaises sont présentes au CES. Pas mal de jeunes pousses, mais aussi des groupes établis tels l'équipementier automobile Valeo, venu pour la première fois au salon où il présente notamment une voiture capable de se garer toute seule.La "French tech" a aussi reçu le soutien de la ministre déléguée à l'économie numérique Fleur Pellerin, qui affiche la volonté de "convaincre que la France est entrée dans le XXIe siècle", et qui en a aussi profité pour rencontrer des dirigeants d'entreprises américaines intéressées par le marché français, comme le site de vidéo en ligne Netflix."Dans le domaine des objets connectés qui va très probablement exploser (...) on a la possibilité d'avoir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant