Hi-media : Chiffre d’affaires de 172,3 M d’euros, résultat opérationnel courant de 16,5 millions d’euros

le
0

Communiqué

Paris, le 17 mars 2010

Hi-media : Chiffre d’affaires de 172,3 M d’euros, résultat opérationnel courant de 16,5 millions d’euros[1]

§ Progression du résultat opérationnel et du résultat net malgré un environnement difficile

§ Objectif de résultat opérationnel dépassé

§ Intégration d’AdLINK Media réussie

· Déploiement international du pôle paiement finalisé

Paris, le 17 mars 2010 – le groupe media online Hi-media (Code ISIN FR0000075988 - HIM, HIM.FR), leader européen de la monétisation de l’audience sur Internet, annonce ses résultats de l’exercice clos le 31 décembre 2009.

Principales données consolidées

12 mois clos le 31 décembre

2008

2009

Variation 09/08

en millions d'euros

%

Chiffre d'affaires

135,7

172,3

+27%

Marge brute

54,9

63,1

+15%

Taux de marge brute

40%

37%

Résultat opérationnel courant¹

15,2

16,5

+9%

Résultat opérationnel

9,4

11,8

+26%

Résultat net avant impôt des sociétés consolidées

7,1

10,2

+42%

Impôts

0,7

3,3

+348%

Résultat net des sociétés consolidées

6,4

6,9

+8%

(Le compte de résultat, le tableau de financement et le bilan consolidés figurent en annexe au présent communiqué)

Commentant les résultats de l’exercice, Cyril Zimmermann, fondateur et Président Directeur Général du Groupe Hi-media, a déclaré : « 2009 a été une année clé pour l’ensemble des activités du Groupe. Nous avons à la fois bien résisté à la crise et consolidé le marché européen de la régie publicitaire et des micropaiements. Cette politique de consolidation et d’expansion a été accompagnée d’une bonne gestion des coûts qui a permis au Groupe d’être un des rares acteurs media à enregistrer en 2009 une croissance de son activité et de son résultat. Nous pensons être en mesure de réaliser à nouveau en 2010 une forte progression de l’activité et de la rentabilité. »

Une année de conquête

Hi-media Advertising

2008

2009

Variation

Chiffre d’affaires (M€)[2]

61,7

76,4

+24%

Marge brute²

56%

50%

Avec l’acquisition d’AdLINK Media effective depuis le 1er septembre 2009, l’activité de publicité en ligne du Groupe couvre désormais les neuf principaux marchés européens avec des équipes dédiées dans chaque pays. Avec 138 millions de visiteurs uniques par mois, son réseau publicitaire touche plus d’un internaute sur deux, soit un taux de pénétration de 56%?. L’intégration rapide d’AdLINK Media s’est traduite par la mise en place d’outils, d’offres et d’équipes unifiés avec une cellule dédiée aux budgets et sites paneuropéens. La puissance de cette organisation a permis de remporter plusieurs contrats importants auprès de sociétés de premier plan, telles que Air France/KLM, Renault, Alitalia, Qype, Viamichelin, Nasdaq, Hi5 …).

Le taux de marge brute du nouvel ensemble consolidé reste très satisfaisant à 50% ; il tient compte du moindre poids relatif des sites propriétaires du Groupe dans le nouvel ensemble consolidé.

-

Hi-media Payments

2008

2009

Variation

Chiffre d’affaires (M€)²

74,0

95,9

+30%

Marge brute²

28%

26%

L’activité du pôle paiement (Allopass et Hipay) a connu une forte croissance (+30%) avec plus de huit millions de transactions effectuées par mois. Elle s’est accompagnée de nombreuses innovations : nouvelle plate forme multilingue, extension de la couverture géographique à 55 pays, récent partenariat avec les 3 opérateurs mobile français pour proposer une nouvelle solution de paiement sur l’Internet mobile, déploiement de Hipay dans 27 pays.

L’année 2009 a par ailleurs été marquée par le déploiement de nouvelles équipes aux Etats-Unis, en Scandinavie, en Allemagne et au Royaume-Uni, portant ainsi à 8 les marchés dans lesquels Hi-media Payments a des forces commerciales et marketing présentes. Cette expansion géographique devrait alimenter la croissance de cette activité de façon substantielle dans les années à venir.

A 26,1%, le taux marge brute reste supérieur au niveau normatif moyen terme estimé à 25%.

Hi-media Publishing

2008

2009

Variation

Chiffre d’affaires (M€)²

15,1

15,4

+2%

Marge brute (en %)²

100%

100%

Si les sites Internet édités par le Groupe ont subi la baisse du marché publicitaire, ils ont bénéficié de la diversification des revenus opérée ces deux dernières années: ainsi le chiffre d’affaires lié au micropaiement affiche une hausse 29% par rapport à l’exercice précédent.

L’audience des sites du Groupe représente plus de 53 millions de visiteurs uniques par mois avec des records d’audience pour jeuxvideo.com et toutlecine.com (source : Google Analytics, décembre 2009).

Une situation financière solide

Le taux de marge brute consolidé est resté satisfaisant à 37% sur l’ensemble de l’exercice, en légère baisse par rapport à 2008 et parfaitement en ligne avec les attentes du Groupe du fait du poids relatif plus fort du micropaiement dans l’activité et de l’intégration d’AdLINK Media au 1er septembre 2009.

En parallèle, la structure de coût a été maîtrisée : alors que l’activité a bondi de 27%, les frais de personnels et les autres coûts opérationnels ne progressent que de 17% ; hors acquisition d’AdLINK Media, la masse salariale diminue de 6%.

Forte progression du résultat avant impôt : +42%

Le Groupe a réalisé un résultat opérationnel courant[3] consolidé de 16,5 millions d’euros, supérieur à l’objectif de 16 millions d’euros annoncé le 31 août 2009, et en hausse de 9% par rapport à l’exercice 2008.

Cela s’explique par la surperformance des activités de Hi-media dans son périmètre initial et par un résultat opérationnel courant d’AdLINK Media à l’équilibre sur les quatre derniers mois de l’année (avant mise en œuvre des synergies de coûts liées à l’intégration qui produiront leurs effets en 2010).

Cette intégration a cependant engendré des coûts non récurrents sur le deuxième semestre.

Au total, le Groupe a comptabilisé une charge non courante de 2,5 millions d’euros qui concerne principalement des charges liées à des restructurations et à la rupture de contrats de services (locaux, sites, études marketing) notamment dans le cadre du rapprochement avec AdLINK Media.

Par ailleurs, le coût de 2,2 millions d’euros lié aux actions gratuites et stock-options, en baisse de 35% par rapport à 2008, correspond en normes comptables IFRS à la comptabilisation en charges de la valeur des options et actions attribuées à 92 cadres et employés en 2007, 2008 et en 2009 notamment sous condition de performance, dans le cadre des plans votés par l’Assemblée Générale des Actionnaires en 2005 et en 2008 (sans incidence sur la trésorerie).

Enfin, le résultat financier négatif à hauteur de 2,0 millions d’euros, équivalent à 2008, résulte de la dette mise en place lors des différentes acquisitions.

Le résultat net avant impôt sur l’ensemble de l’exercice 2009 s’établit ainsi à 10,2 millions d’euros, en hausse de 42%.

A 3,3 millions d’euros, la charge d’impôt est multipliée par 4,5 par rapport à 2008. Le taux d’imposition se rapproche du niveau normatif, contrairement aux années précédentes où le Groupe constatait des produits d’impôts très significatifs liées à des déficits reportables. Les 3,3 millions d’euros d’impôts constatés correspondent à un impôt courant de 3,5 millions d’euros compensé par une variation de 0,3 million d’euros d’impôts différés.

Après prise en compte de cette charge d’impôt en forte progression, le résultat net ressort à 6,9 millions d’euros, en hausse de 8%.

Solidité du bilan

Hi-media dispose d’une structure financière toujours aussi solide. L'endettement à long terme du Groupe (36,0 millions euros, y compris le crédit vendeur de 12,2 millions d’euros lié à l’acquisition d’AdLINK Media) reste très limité par rapport aux fonds propres (155,6 millions d’euros) et à la trésorerie de 17,7 millions d’euros générée par les opérations en 2009. La trésorerie à l’actif s’élève à près de 19,5 millions d’euros au 31 décembre 2009.

Hi-media, leader européen de la monétisation d’audience

Le Groupe est désormais le leader européen de la monétisation d’audience avec un réseau publicitaire et une plateforme de micropaiement leaders respectifs dans leur domaine.

Cette position unique permet à Hi-media d’aborder l’année 2010 avec confiance : le Groupe est parfaitement organisé et positionné pour profiter de l’essor du marché du micropaiement et de la reprise du marché publicitaire espérée à partir du milieu de l’exercice. La croissance de l’activité sera d’autant plus profitable au Groupe que l’année 2010 bénéficiera pleinement des synergies de coûts estimées à cinq millions d’euros découlant de l’intégration d’Adlink Media.

Les comptes consolidés et sociaux d’Hi-media SA ont été arrêtés par le conseil d’administration d’Hi-media en date du 10 mars 2010. Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification est en cours d’émission.

L’ensemble de l’information financière liée aux comptes de l’exercice 2009 est disponible sur le site internet du Groupe Hi-media http://www.hi-media.com, rubrique Investisseurs.

Ce communiqué ne constitue pas une offre de vente ou la sollicitation d’une offre d’achat de titres Hi-media. Si vous souhaitez obtenir des informations plus complètes sur Hi-media, nous vous invitons à vous reporter à notre site Internet http://www.hi-media.com, rubrique Informations Corporate.

Ce communiqué peut contenir certaines déclarations de nature prévisionnelle. Bien que Hi-media estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent communiqué, elles sont par nature soumises à des risques et incertitudes pouvant donner lieu à un écart entre les chiffres réels et ceux indiqués ou induits dans ces déclarations. Hi-media opère dans un secteur des plus évolutifs au sein duquel de nouveaux facteurs de risques peuvent émerger. Hi-media ne prend en aucune manière l'obligation d'actualiser ces déclarations de nature prévisionnelle en fonction de nouvelles informations, évènements ou autres circonstances.

A propos du Groupe Hi-media

Hi-media, groupe media on-line, figure parmi les plus grands éditeurs de sites Internet grand public au monde avec plus de 50 millions de visiteurs uniques. Hi-media est également leader européen sur le marché de la publicité interactive et celui des paiements électroniques. Son modèle économique s’appuie donc sur deux sources de revenus : la publicité en ligne via la régie Hi-media Network et la monétisation des contenus via la plateforme de micro-paiements Allopass.

Présent dans 9 pays européens, aux Etats-Unis et au Brésil, le groupe emploie plus de 500 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 172 millions d’euros en 2009 (intégrant AdLINK Media au 1er septembre 2009). Indépendante depuis sa création en 1996, la société est cotée depuis 9 ans sur le segment principal d’Euronext Paris (Eurolist B) et fait partie des indices SBF 250, CAC IT, et CAC Small 90.

Code ISIN : FR 0000075988. Hi-media est labélisée OSEO « entreprise innovante » (qualification FCPI).

Site : www.hi-media.com

Communication financière

Chiffre d’affaires et information trimestrielle du 1er trimestre 2009: 4 mai 2010, avant bourse.

Assemblée générale annuelle: 4 mai 2010 – 14h00

Résultats du 1er semestre 2009: 31 août 2010, avant bourse

Contact investisseur

Cyril Zimmermann

Président Directeur Général

David Bernard

Directeur Général Délégué

Tél : (33) 1 73 03 89 00

Fax : (33) 1 73 03 42 36

E-mail : infofin@hi-media.com

Site : www.hi-media.com


[1] Avant coût des stock-options et actions gratuites

[2] Il convient de noter que le chiffre d’affaires et la marge brute des comptes consolidés ne correspondent pas à l’addition des trois activités, Publishing, publicité en ligne et micro-paiement. En effet, le chiffre d’affaires et la marge brute de l’activité Publishing se retrouvent en grande partie dans le chiffre d’affaires et la marge générés par les activités de micro-paiement et de publicité en ligne.

?Source : Comscore, janvier 2010

² Il convient de noter que le chiffre d’affaires et la marge brute des comptes consolidés ne correspondent pas à l’addition des trois activités, Publishing, publicité en ligne et micro-paiement. En effet, le chiffre d’affaires et la marge brute de l’activité Publishing se retrouvent en grande partie dans le chiffre d’affaires et la marge générés par les activités de micro-paiement et de publicité en ligne.

[3] Avant coût des stock-options et actions gratuites


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant