Heurts entre policiers et manifestants à Lubumbashi en RDC

le
0
    KINSHASA, 20 avril (Reuters) - La police a dispersé mercredi 
à Lubumbashi, dans le sud-est de la République démocratique du 
Congo (RDC), des centaines de manifestants antigouvernementaux 
qui accusaient les forces de sécurité d'avoir arraché des 
affiches représentant des dirigeants de l'opposition, ont 
rapporté des défenseurs des droits de l'homme. 
    La tension politique est vive en RDC, où l'opposition accuse 
le chef de l'Etat, Joseph Kabila, de chercher à rester au 
pouvoir au-delà de la fin de son mandat cette année. De 
violentes manifestations à ce sujet ont fait plus de 40 morts en 
janvier 2015. 
    Timothée Mbuya, président de l'ONG des droits de l'homme 
Justicia, a déclaré à Reuters que la police avait fait usage de 
gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, des partisans 
du parti d'opposition UNAFEC, dans le quartier Kenya de 
Lubumbashi. 
    Lubumbashi est la plus grande ville de la région du Katanga, 
d'où est originaire Joseph Kabila. 
    Le chef de l'Etat est confronté, dans cette région minière 
riche en cuivre, à une force opposition, et plusieurs 
personnalités de la coalition au pouvoir ont fait défection au 
cours des 18 derniers mois. 
 
 (Aaron Ross; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant