Heurts entre police et proches des disparus du ferry coréen

le
0
AFFRONTEMENTS ENTRE POLICIERS ET PROCHES DES DISPARUS DU FERRY CORÉEN
AFFRONTEMENTS ENTRE POLICIERS ET PROCHES DES DISPARUS DU FERRY CORÉEN

JINDO Corée du Sud (Reuters) - Des échauffourées ont éclaté dimanche entre la police sud-coréenne et les familles des disparus du ferry qui a chaviré mercredi matin, furieuses de la lenteur des secours qui n'ont pour l'instant remonté à la surface que 49 corps.

Les plongeurs ont récupéré dans la matinée les corps de trois lycéens qu'ils avaient repérés la veille dans une cabine submergée, après avoir réussi à en casser le hublot, ont annoncé les garde-côtes.

En tout, 16 corps ont été retrouvés depuis que les plongeurs ont réussi à pénétrer dans la coque, samedi, mais 253 personnes sont toujours portées manquantes.

Les garde-côtes ont annoncé que des grues qui serviront à soulever l'épave, qui repose sur le sol sablonneux à 27 m de profondeur, ne seront pas mises en place tant qu'il y aura des corps à l'intérieur.

Quatre jours après le drame, une centaine de membres des familles rassemblées sur l'île de Jindo, au sud-ouest de la péninsule coréenne, ont voulu marcher en direction de la capitale, Séoul, pour attirer l'attention des autorités.

Mais la police anti-émeute a bloqué le cortège à l'entrée du pont qui relie l'île au continent, provoquant un face-à-face tendu avec les manifestants.

"Apportez-moi son corps", a supplié une mère, Bae Sun-ok, en éclatant en sanglots.

Sur les 476 passagers et membres d'équipage qui avaient pris place à bord du Sewol le jour du drame, 339 étaient des lycéens et des enseignants de l'école Ansan, dans la banlieue de Séoul.

Le corps du directeur adjoint de l'établissement, qui avait survécu au chavirage, a été retrouvé pendu vendredi près du gymnase où les familles des victimes attendent désespérément des nouvelles de leurs proches.

Les forts courants sous-marins et l'eau trouble ont considérablement compliqué la tâche des plongeurs jusqu'à présent mais un responsable des garde-côtes, Ko Myung-suk, leur a assuré dimanche que la mise en place de cordes de guidage supplémentaires allait permettre d'accélérer les recherches.

"Nous sommes en train d'installer quatre cordes de guidage, alors qu'il n'y en avait qu'une, donc l'accès (des plongeurs) va être facilité", a-t-il déclaré pendant une conférence de presse sur le port de Jindo.

(Ju-min Park et Senggyu Lim; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant