Heurts entre Palestiniens et la police israélienne à Jérusalem

le
0

JERUSALEM, 26 juillet (Reuters) - Des affrontements ont eu lieu dimanche entre des Palestiniens qui jetaient des pierres et la police israélienne armée de grenades assourdissantes sur l'esplanade des Mosquées, à l'occasion de Tisha Beav, journée de deuil du calendrier hébraïque pour pleurer la destruction des deux temples de Jérusalem. Les affrontements n'ont pas fait de blessés. Le site, qui est situé dans la vieille ville occupée par Israël, est révéré par les juifs sous le nom de mont du Temple, et par les musulmans, sous le nom de Noble sanctuaire où se trouvent aujourd'hui la mosquée Al Aksa et le dôme du Rocher. Selon une porte-parole de la police, les Palestiniens ont érigé des barricades de fortune et attaqué les policiers venus les démanteler en utilisant des pierres, des barres de métal et des fusées éclairantes. Les violences se sont faites plus fréquentes sur le site ces derniers mois, les Palestiniens n'appréciant pas les visites des non musulmans et notamment des ultranationalistes juifs. La police utilisé des grenades assourdissantes pour repousser les manifestants à l'intérieur de la mosquée et est allée jusque sous le hall d'entrée pour fermer ses portes principales, qui, indique la porte-parole de la police, avaient été maintenues grandes ouvertes par les lanceurs de pierre. La police israélienne, suivant ainsi une procédure éprouvée, n'est pas allée plus loin à l'intérieur de la mosquée, troisième lieu saint de l'islam. Les violences cessent en général rapidement, comme cela a été le cas dimanche, une fois que les manifestants palestiniens ont trouvé refuge à l'intérieur. Les juifs ultranationalistes ont demandé au gouvernement israélien d'autoriser les prières devant la mosquée Al Aksa, qui surplombe le mur des Lamentations. C'est pour l'instant interdit, depuis l'occupation par Israël de Jérusalem-Est et de sa vieille ville, lors de la Guerre des Six-Jours en 1967. (Ori Lewis et Jeffrey Heller; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant