Heurts entre nationalistes et militants antiracistes à Melbourne

le
0
    MELBOURNE, 28 mai (Reuters) - La police australienne a dû 
intervenir samedi à Melbourne pour mettre fin à des 
affrontements entre des militants nationalistes et antiracistes. 
    Les premiers manifestaient à l'appel du United Patriots 
Front (UPF) pour "stopper l'extrême gauche" et les seconds 
défilaient sous le mot d'ordre "Moreland dit non au racisme", 
Moreland étant le nom d'un quartier de la ville.  
    Malgré un imposant dispositif policier, les deux groupes en 
sont venus aux mains et les forces de l'ordre ont dû faire usage 
de gaz au poivre pour les séparer. Deux personnes ont été 
arrêtées pour port d'arme illégal et cinq autres pour des 
violences ou des vols, selon la chaîne de télévision ABC.  
    La crainte de l'extrémisme islamiste alimente la popularité 
de mouvements nationalistes tels que l'UPF ou Reclaim Australia 
(Récupérons l'Australie).  
    Interrogé samedi sur les propos tenus par Bill Shorten, chef 
de file de l'opposition, qui juge le racisme très répandu dans 
son pays, le Premier ministre Malcolm Turnbull a estimé que 
l'Australie n'était pas "irréprochable" en la matière. "Mais je 
dois dire que nous sommes la société multiculturelle la plus 
aboutie au monde.  
    "Il reste du travail. On ne peut pas se montrer complaisant 
sur ce sujet. C'est un chantier en cours d'achèvement", a-t-il 
ajouté.  
 
 (Peter Gosnell, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant