Heurts dans une ville druze de Syrie après des attentats

le
0

BEYROUTH, 5 septembre (Reuters) - Six membres des forces de sécurité syriennes ont été tués au cours d'affrontements avec des Druzes à la suite de deux attentats à la voiture piégée vendredi à Soueida, dans le sud de la Syrie, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'un de ces attentats a coûté la vie à un dirigeant druze, le cheikh Wahid al Balous, hostile à la fois au gouvernement de Damas et aux insurgés islamistes qui le combattent. Les violences ont fait 37 morts depuis vendredi dans ce secteur, où des manifestations avaient eu lieu ces derniers jours pour dénoncer les carences des services publics et l'incurie du gouvernement. Soueida est un bastion de la communauté druze syrienne, traditionnellement fidèle au gouvernement de Damas et au président Bachar al Assad. La première voiture piégée a explosé vendredi soir dans les faubourgs de la ville, tuant le cheikh Balous et plusieurs autres personnes. Le deuxième attentat a été commis peu après dans la ville. A la suite de ces explosions, des dizaines de personnes ont manifesté devant les bâtiments publics de Soueida. Les manifestants ont incendié des voitures et détruit une statue de l'ancien président Hafez al Assad, le père de Bachar, a précisé l'OSDH. C'est au cours de ces violences que six membres des forces de sécurité syriennes ont été tués. Les médias officiels syriens ont confirmé les deux explosions de vendredi à Soueida et affirmé qu'elles avaient fait des dizaines de morts. Ils ne font cependant pas état de la mort de Wahid al Balous. Walid Joumblatt, dirigeant druze libanais qui soutient la rébellion contre Assad, a accusé sur Twitter le gouvernement syrien d'être responsable de "l'assassinat" de Balous. (John Davison et Naline Malla; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant