Heurts dans un camp de migrants en Hongrie

le , mis à jour à 18:06
0

(Précisions) BUDAPEST, 29 juin (Reuters) - La police hongroise a dû faire usage de gaz lacrymogène pour mettre fin à des heurts lundi dans un camp de migrants à Debrecen, dans l'est de la Hongrie, non loin de la frontière roumaine. Une porte-parole de la police, Erika Demeter, a précisé que l'intervention des forces de l'ordre avait permis de ramener le calme parmi les réfugiés. Les heurts ont été apparemment déclenchés par une bagarre entre deux migrants dans ce camp situé dans les faubourgs de Debrecen, à 230 km à l'est de Budapest. La police n'a pas fait état de blessés. Un autre porte-parole de la police, Denes Dobo, a précisé que la bagarre avait éclaté entre deux migrants turcs puis s'était étendue dans le camp. L'un des Turcs a été arrêté. La route conduisant au camp a été temporairement fermée car des manifestants ont mis le feu à une poubelle et lancé des pierres sur les policiers. La Hongrie a décidé ce mois-ci de fermer sa frontière avec la Serbie en érigeant une clôture de quatre mètres de haut pour endiguer le flux de migrants. ID:nL5N0Z32B5 Le gouvernement hongrois a aussi annoncé mardi dernier qu'il suspendait unilatéralement l'application de règles de l'Union européenne en matière de droit d'asile. Le règlement européen de Dublin contraint les migrants à faire leur demande d'asile dans le premier pays d'entrée lorsqu'ils arrivent sur le territoire de l'Union européenne. S'ils se rendent dans un autre pays de l'Union, ils doivent être renvoyés dans le premier pays d'arrivée. ID:nL8N0Z93V7 (Gergely Szakacs et Sandor Peto, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant