Heurts au Pakistan après des tirs contre l'opposant Imran Khan

le
0

ISLAMABAD, 15 août (Reuters) - Des inconnus ont ouvert le feu sur le véhicule de l'opposant pakistanais Imran Khan, vendredi, provoquant des heurts entre les partisans de l'ancienne star du cricket pakistanais et des habitants favorables au parti au pouvoir dans la ville orientale de Gujranwala. Imran Khan n'a pas été blessé par les tirs, a précisé sa porte-parole. Le cortège rassemblant plusieurs dizaines de milliers de manifestants qui réclament la démission du gouvernement civil nommé il y a 15 mois a également été la cible de jets de chaussures et de pierres. Imran Khan entend mener ses partisans jusqu'à la capitale, Islamabad, et en occuper les principales rues pour obtenir le départ du Premier ministre Nawaz Sharif. Un autre cortège de manifestants, conduit par le dignitaire religieux Tahir ul-Qadri, converge également vers Islamabad avec le même objectif. Plusieurs partisans de Qadri ont été tués au cours d'affrontements avec la police depuis le début du mois. La capitale pakistanaise a été bouclée par les forces de l'ordre en prévision de cette double-manifestation. ID:nL6N0QJ2XA (Syed Raza Hassan; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant