Heurts à l'ouverture de l'exposition universelle de Milan

le , mis à jour à 22:08
0

(Actualisé avec bilan, réactions) MILAN, 1er mai (Reuters) - Des heurts ont éclaté vendredi à Milan à l'ouverture de l'exposition universelle organisée dans la capitale économique du nord de l'Italie, un événement dont les autorités espèrent malgré tout faire un moteur de la reprise économique. La police a eu recours au gaz lacrymogène pour disperser des manifestants masqués qui avaient incendié des voitures dans le centre de la ville et lancé des projectiles sur les forces de l'ordre. Onze agents ont été légèrement blessés. Ces manifestations violentes ont eu lieu quelques heures seulement après l'inauguration de l'"Expo Milano" par le président du Conseil, Matteo Renzi. Plusieurs milliers de policiers avaient été déployés avant l'événement, sur lequel le gouvernement compte pour renforcer des signes encore fragiles de reprise après des années de stagnation et de récession. "Aujourd'hui, c'est comme si l'Italie enlaçait le monde entier", a dit le chef du gouvernement lors de la cérémonie d'ouverture. "A tous les experts qui n'ont cessé d'affirmer: 'on n'y arrivera jamais', voilà la réponse!" Interrogé dans la soirée à son arrivée à la Scala pour la représentation du Turandot de Puccini, le chef du gouvernement s'est refusé à tout commentaire sur les heurts de la journée. Matteo Salvini, chef de file de la Ligue du Nord, a réclamé sa démission et celle du ministre de l'Intérieur, Angelino Alfano. Avant même son ouverture, l'événement, dont le thème central est l'alimentation durable, a déjà été entaché par l'ouverture d'une enquête sur des soupçons de corruption et l'arrestation de plusieurs hauts responsables du comité d'organisation, ainsi que par des dépassements de coûts et des retards. Une partie des installations étaient ainsi fermées aux visiteurs vendredi. Les organisateurs de l'exposition universelle, la première depuis celle de 2010 à Shanghaï, ont déjà vendu quelque 10 millions de billets d'entrée et comptent atteindre les 20 millions sur les six mois à venir. L'événement pourrait générer un chiffre d'affaires total de plus de 10 milliards d'euros, dont la moitié grâce aux visiteurs étrangers. Outre les pavillons nationaux des 54 pays représentés, le public peut assister à des événements culturels mais aussi faire ses courses dans un "supermarché du futur". La construction des installations a nécessité l'achat d'un million de mètres carrés de terres agricoles, un motif supplémentaire de protestation pour les opposants à l'événement. "D'une certaine façon, l'expo elle-même fait partie de ce paradoxe de l'abondance, elle obéit à la culture du jetable et ne contribue pas au modèle du développement durable et équitable", a regretté le pape François, qui est intervenu par visioconférence lors de la cérémonie d'ouverture. Les véritables bénéficiaires de l'événement, a-t-il souligné, devraient être "les hommes et les femmes qui ont faim, qui tombent malades et meurent même par manque de nourriture". (James Mackenzie et Sara Rossi, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant