Heurts à Athènes pour l'anniversaire de la mort d'un rappeur

le
0

ATHÈNES, 18 septembre (Reuters) - La police grecque a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser des manifestants d'extrême gauche qui jetaient des cocktails Molotov et des pierres en marge d'une manifestation marquant le premier anniversaire du meurtre d'un rappeur antifasciste par un sympathisant du parti Aube dorée. Des milliers de manifestants se sont rassemblés à Keratsini, une ville de la proche banlieue d'Athènes, où Pavlos Fyssas, connu sous le nom de scène de Killah P, a été tué il y a un an par un militant de la formation nationaliste. De brèves scènes de violence ont éclaté lorsque que des dizaines de manifestants encagoulés ont quitté les rangs de la manifestation avant d'être pourchassés dans les rues par les forces de l'ordre. Selon un responsable de la police, au moins quatre banques, deux magasins et un kiosque ont été attaqués. La mort de Pavlos Fyssas, 34 ans, poignardé en pleine rue, avait provoqué de nombreuses manifestations l'an dernier et incité les autorités à enquêter sur les liens entre Aube dorée et un certain nombre d'agressions violentes. Le parti, qui a fait son entrée au Parlement hellénique aux élections de mai 2012, est la troisième force politique du pays. Présentée par ses adversaires comme une formation néonazie, Aube dorée a vu plusieurs de ses dirigeants arrêtés et placés en détention préventive. (Alkis Konstantinidis,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant