Heurtey Petrochem: Portzamparc repasse à l'achat.

le
0

(CercleFinance.com) - Portzamparc a rehaussé sa recommandation sur Heurtey Petrochem de 'conserver' à 'acheter', avec un objectif de cours de 17,7 euros, au surlendemain de la publication des comptes 2015 et de l'annonce de perspectives plutôt moroses.

Le groupe a toutefois fait montre d'une bonne résistance l'an passé, avec un chiffre d'affaires en retrait de 4% à 420 millions d'euros en haut de fourchette, tandis que le bénéfice opérationnel courant est ressorti à 16,3 millions d'euros et que le bénéfice net s'est contracté de 10% à 8,3 millions.

Heurtey Petrochem a par ailleurs annoncé le déploiement d'un plan de restructuration destiné à abaisser les coûts de 10 millions d'euros en année pleine, dans un contexte de baisse des commandes et de pression sur les prix. 'Ce plan va se traduire par des efforts sur les frais généraux et la suppression d'une centaine d'emplois, essentiellement en ingénierie. Sur les 650 à 700 personnes travaillant en ingénierie, environ 15% seront touchés, en France, mais aussi en Russie, aux Etats-Unis, en Corée du Sud et en Inde', relaie l'intermédiaire.

Le coût de ce plan sera de 4,7 millions d'euros l'an prochain, soit un pay-back rapide au regard des économies envisagées, et cette restructuration vient renforcer les premières mesures prises fin 2014, à savoir le développement de partenariats commerciaux locaux (Chine, Iran, Arabie Saoudite) et technologiques, la fermeture de filiales (dont celle en Afrique du Sud), la diversification des approvisionnements (effet

volume et baisse de coût par projet) et la montée en puissance de l'usine indienne.

Pour 2016, Heurtey Petrochem table sur un chiffre d'affaires compris entre 320 et 340 millions d'euros (dont de 250 à 270 millions d'écoulement du carnet de commandes + prises de commandes 2016) et sur un résultat opérationnel à l'équilibre après frais de restructuration. 'Le groupe devrait ainsi rester rentable en dépit de la baisse des volumes, de la pression sur les prix, des coûts de restructuration et sans l'intégralité des effets bénéfiques associés', souligne Portzamparc.

L'intermédiaire anticipe quant à lui des prises de commandes de 235 millions d'euros en 2016 et 300 millions en 2017 (contre 287 millions d'euros en 2015 et 372 millions en 2014), un chiffre d'affaires en repli de 21% à 331 millions d'euros l'an prochain et dans le même temps un bénéfice opérationnel de 1,5 million.

Les revenus atteindraient d'après ses estimations 249 millions d'euros l'année suivante, tandis que la rentabilité opérationnelle serait préservée grâce aux effets en année pleine des mesures de restructuration. Enfin, Portzamparc attend désormais des pertes nettes pour 2016 et 2017, mais aussi un retour aux profits en 2018, exercice durant lequel Heurtey Petrochem renouerait avec la croissance et retrouverait une rentabilité plus normative.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant