Heureux comme un habitant de HLM

le
3

INFOGRAPHIE - Une étude sur les conditions de vie dans les logements sociaux publiée ce jeudi révèle que les habitants s’y sentent globalement bien. Mais les charges et la sécurité, dans certains départements, sont des points noirs.

À en croire cette récente étude menée par la Confédération générale du logement (association de consommateurs spécialisée dans le logement), les HLM ne seraient pas si blêmes que cela, quoi qu’en pense le chanteur Renaud. Pour rappel, 12 millions de Français habitent dans le parc social, soit 17,5% des ménages et 45% du total des locataires à l’échelle nationale. Même si des voix s’élèvent pour critiquer le coût et l’efficacité de la politique française du logement sociale, cette étude s’appuyant sur 1300 réponses de personnes logées par 109 bailleurs différents laisse apparaître pas mal de satisfaction. Et même si des voix s’élèvent pour critiquer le coût et l’efficacité de la politique du logement social à la française, les occupants en tire un bilan plutôt favorable.

Côté entretien de l’immeuble et hygiène, les locataires sont 71% à sembler satisfaits puisqu’ils estiment que l’entretien est fait régulièrement et ils sont 76% à trouver que les ordures ménagères sont bien évacuées. La qualité de la prestation reste cependant perfectible puisqu’ils ne sont que 58% à dire que l’entretien de l’immeuble est «bien» fait et 57% à penser qu’ils disposent d’un vrai local à poubelles digne de ce nom. Et pour le cadre de vie, pas de récriminations massives sur un environnement dégradé puisque 68% des sondés se disent satisfaits sur ce point.

Les choses se compliquent lorsque l’on évoque le loyer et les charges. Si la première partie du budget logement semble bien acceptée (le niveau de loyer est jugé correct par les 2/3 des locataires), les charges passent beaucoup plus mal. Seul un gros tiers des locataires (38%) les trouve adaptées tandis que 34% les jugent trop élevée. Une différence de perception entre le loyer et les charges que l’étude estime «assez saisissante». L’opinion est aussi assez mitigée concernant le degré d’information sur ces fameuses charges, 55% s’estimant très bien ou un peu informés sur ce qu’ils paient quand 31% pensent le contraire. Et sur la question des Suppléments de loyer solidaires payés par ceux qui dépassent les plafonds de ressources, seuls 8% des sondés déclarent en payer mais 55% d’entre eux les trouvent injustes ou trop élevés.

C’est sur le thème sensible de la sécurité que l’on note, sans grande surprise, une très nette fracture géographique. Ainsi la moyenne nationale de 68% des locataires qui se sentent en sécurité dans leur logement et 54% qui se sentent en sécurité dans leur quartier cache de fortes disparités. Les deux départements ayant fourni le plus de réponses à ce sondage: les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis donnent des réponses diamétralement opposées. S’ils sont 57% dans le premier cas à se sentir en sécurité dans leur quartier, ils sont 55% à penser le contraire dans le second département. Et concernant la sécurité du logement: seuls 53% des habitants de Seine-Saint-Denis sont satisfaits contre 76% dans les Hauts-de-Seine.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • xela78 il y a 5 mois

    La question est : Pourquoi autant de personnes veulent en sortir?

  • faites_c il y a 5 mois

    C'est vrai que disposer d'un vrai local à poubelle est le top du top pour qualifier l'aspect hygiène d'un immeuble!!! Manifestement les critères de bien-être et d'hygiène de cette étude vole au ras des pâquerettes ce qui fait que son résultat est complètement pipeauté! La question est surtout de savoir ce que souhaitait en retirer le commanditaire du sondage.

  • sibile il y a 5 mois

    HLM = gabegie et ruine pour les finances publiques