Hervin Ongenda, la pépite se fait attendre

le
0
Hervin Ongenda, la pépite se fait attendre
Hervin Ongenda, la pépite se fait attendre

Présenté très tôt comme un futur crack, Hervin Ongenda, 19 ans, tarde à confirmer tout le bien que l'on pense de lui. Prêté par le PSG à Bastia depuis le début de saison, le protégé de Mamadou Sakho n'y arrive pas. Le temps presse.

"Le jeune qui a marqué en seconde période n'est pas mal du tout." Quand Zlatan Ibrahimovi? se livre après un match amical contre Hammarby (2-0) au cœur de l'été 2013, il envoie des fleurs à l'un de ses coéquipiers. Le jeune, c'est Hervin Ongenda. Millésime 1995. Un mois plus tard, c'est Laurent Blanc, l'entraîneur du PSG, qui cajole son jeune joueur au lendemain de de son but victorieux contre Bordeaux, lors du Trophée des champions. "Techniquement, Hervin est au-dessus de la moyenne. Il sent bien le jeu, se déplace bien et, devant le but, il est adroit" lâche Blanc dans les colonnes de L'Équipe. Même sur Football Manager, le jeune garçon est prometteur, à l'image de ses potes de promotion Adrien Rabiot ou Kingsley Coman.

Dix-huit mois plus tard, le jeune homme a donc percé ? Pas du tout. Prêté par le PSG au Sporting Club de Bastia en début de saison, Ongenda galère au possible pour s'imposer dans le club insulaire : 12 matchs joués, 5 titularisations, aucun but. Le bilan est très léger pour celui qui peut jouer à tous les postes offensifs. Au sein du club corse, le jeune attaquant apprend d'ailleurs péniblement le métier. En conférence de presse, le défenseur Julien Palmieri s'est d'ailleurs livré sur le "titi" : "Hervin est plutôt dans son coin, réservé et timide, un peu nonchalant, mais il est dans le groupe". Dire que tout le monde imaginait Ongenda prendre le pouvoir vite, tant son talent frôlait l'insolence à ses débuts...
18 buts en 8 matchs à 13 ans
Ongenda survendu ? Sans doute. Pourtant, difficile de passer sous silence son potentiel. Natif de Paris, Hervin est un fan de Ronaldo. Le gros. Le vrai. Repéré par Pierre Reynaud - ancien joueur et recruteur pour le PSG - le gamin brille en Benjamins, notamment lors du tournoi international d'Arousa. On est en juin 2007, et le PSG gagne un tournoi de jeunes. Les marmots parisiens collent 25 buts en 8 matchs. Hervin Ongenda score 18 fois dont un triplé face à l'Inter Milan en finale. Au PSG, on se dit que le gamin va aller loin. On le protège. Mamadou Sakho se lie d'amitié avec lui avec le temps et occupe un rôle de "grand frère". D'ailleurs, les deux joueurs vont vite partager les mêmes agents et adopter la même stratégie de communication.

Malgré tout, difficile de se faire une place dans...






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant