Hervé Morin : "On met plus de temps pour faire Paris-Le Havre qu'en 1950"

le
0
Président de la région Normandie, Hervé Morin veut reprendre la gestion des trains Intercités.
Président de la région Normandie, Hervé Morin veut reprendre la gestion des trains Intercités.

Le Point

: Vous vous indignez de l'état des trains en Normandie. Pourquoi ?

Hervé Morin : Parce que ces lignes, Paris-Rouen-Le Havre et Paris-Caen-Cherbourg, sont dans un état indigne. Il s'agit de trains utilisés quotidiennement par les Normands, qui savent que, forcément, dans la semaine, il va y avoir un ou plusieurs dysfonctionnements. Les habitants sont victimes de retards constants, le matin pour se rendre au travail, le soir pour récupérer leurs enfants. Les retards et même les annulations se multiplient pour des causes improbables : des maintenances qui ne sont pas effectuées, des trains qui ne sont pas mis à l'heure sur les quais? On met plus de temps aujourd'hui pour faire Paris-Caen qu'en 1970 et Paris-Le Havre qu'en 1950, et cela n'est plus acceptable !

Pourquoi ?

La SNCF a une dette envers les Normands. La Normandie a été sacrifiée au profit de l'Ile-de-France pendant des années. Le réseau est complètement saturé avec des trains circulant depuis plus de quarante ans? Rendez-vous compte que certains chefs d'entreprise préfèrent envoyer des taxis à Paris pour récupérer des clients plutôt que de leur laisser emprunter un système ferroviaire d'un autre temps. Dans moins de 5 ans, nous serons la seule région ? avec la Corse ? à ne pas bénéficier d'une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant