Hervé Morin : «MAM aurait dû démissionner avant»

le
0
Le président du Nouveau Centre réclame l'adoption d'un «code de bonne gouvernance» en 2012.

Si Hervé Morin a refusé d'accabler Michèle Alliot-Marie, dimanche, au «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro», c'est pour mieux pointer la responsabilité de l'Élysée dans les «erreurs» diplomatiques de la France. Selon lui, MAM «a bien fait de démissionner», parce qu'elle a commis non pas «une faute au sens juridique du terme», mais parce qu'elle n'a «pas bien appréhendé ce qui était en train de se jouer» dans le monde arabe. «Elle aurait dû démissionner avant», a ajouté l'ex-ministre de la Défense, avant de préciser que c'est le président qui aurait dû lui demander de partir plus tôt. «Je regrette que Nicolas Sarkozy ne l'ait pas fait», a-t-il glissé.

Car selon Morin, la politique étrangère de la France a été «assignée à résidence» à cause des «lunettes archaïques» à travers lesquelles ses plus hauts dirigeants ont regardé l'ébullition en cours, que ce soit en Tunisie ou en Libye. «Le dossier libyen était avant tout géré par l'Élysée, nota

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant