Hermès : un développement mesuré en Chine

le
0
Hermès : un développement mesuré en Chine
Hermès : un développement mesuré en Chine

(lerevenu.com) - Pas question, pour la maison de la rue du Faubourg Saint-Honoré, d'une expansion à brides abattues en Chine, comme les concurrents du secteur la pratiquent. Interrogé par le quotidien américain, le gérant d'Hermès évoque néanmoins le projet d'investir «des dizaines de millions d'euros», sur les cinq prochaines années, via Shang Xia, la marque chinoise de luxe (cachemire, porcelaine, etc.) que le groupe a déjà rachetée. Ces investissements s'ajouteraient aux prévisions de faire passer de dix-sept à vingt-cinq le nombre de magasins à l'enseigne Hermès en Chine d'ici les dix prochaines années.

Hermès a bien conscience des risques de banalisation des marques de luxe en Asie. De passage à Paris, la semaine dernière, un gérant de la banque suisse Pictet, spécialisé dans les grandes enseignes de luxe mondiales, confirmait une certaine désaffection des consommateurs chinois aisés pour les marques aux logos trop apparents. Les propos de Patrick Thomas sur un développement mesuré de Hermès au Wall Street Journal semblent faire écho à cette tendance.

Le titre qui affiche un recul de 8,5% en un an n'a toujours pas redécollé. Il est vrai que l'étroitesse du flottant de titres, le capital étant largement contrôlé par les familles fondatrices (67%) et LVMH (17,8%), ne facilite pas la tâche. Conserver.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant