Hermès «n'est pas à vendre»

le
0
Le groupe de luxe, qui a fait l'objet d'une prise de participation surprise du leader du secteur, LVMH, assure que son actionnariat familial est majoritaire et uni. La société en commandite garantit l'indépendance du groupe, précise-t-il. En Bourse, les actions Hermès et LVMH bondissent.

Hermès est sorti de sa réserve dimanche soir. Suite à l'annonce surprise d'une prise de participation de 14 à 17% de son capital par le numéro un mondial du luxe, LVMH, le fabricant des célèbres sacs Kelly ou carrés de soie a annoncé que son actionnariat familial est, avec près des trois quarts du capital, largement majoritaire et reste «parfaitement uni».

Pour rappel, 72% du capital d'Hermès est détenu par les 60 héritiers de la famille du fondateur. La direction précise que son statut de société en commandite par actions permettait de garantir son indépendance et assure qu'«aucun projet de cession significative de capital» n'est envisagé.

Des déclarations qui vont dans le sens de celles de LVMH. Le leader du secteur, qui détient notamment les marques Vuitton, Givenchy et Kenzo, a assuré samedi, au moment de l'annonce de son entrée au capital d'Hermès, ne pas vouloir prendre le contrôle du célèbre sellier mais vouloir en être un «actionnaire de long t

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant