Hermès : «LVMH est un actionnaire dormant» 

le
0
Le patron du sellier compte sur la croissance de la maison pour faire monter l'action en Bourse.

Les résultats flamboyants d'Hermès en 2010 renforcent ses dirigeants dans la certitude que le groupe n'a pas besoin de LVMH. Avec un résultat net de 421,7 millions d'euros (+ 46 %) pour 2,4 milliards de chiffre d'affaires (+ 19 %), Hermès se félicite d'avoir réalisé «la meilleure performance depuis l'introduction en Bourse en 1993».

Devant les analystes financiers, Patrick Thomas, son patron, s'est autorisé vendredi une délicate entorse au style «subtil, discret et élégant» de la maison pour condamner l'arrivée au capital de LVMH en octobre dernier, dans des conditions faisant l'objet d'une enquête de l'AMF. «Leur entrée s'est faite de façon inacceptable», s'est indigné le gérant, expliquant que cela n'est pas la meilleure façon de «séduire une belle». Patrick Thomas assure qu'il n'a aucun contact avec le leader mondial du luxe, qui détient 20,21 % du capital d'Hermès, et qu'il n'en cherche pas. «LVMH est un actionnaire dormant», selon lui.

Il y a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant