Hermès: la croissance reste forte, mais elle ralentit.

le
0

(CercleFinance.com) - C'est entendu : en Bourse, le parcours de l'action Hermès International est superbe. Le titre, qui valait moins de 100 euros début 2010, cote actuellement 300, et son record de 365,5 euros ne date que du 2 juin 2015. Mais la valeur est aussi la plus chèrement valorisée du secteur du luxe alors que sa croissance, aussi robuste soit-elle, ne cesse de ralentir.

La capitalisation de ce sellier et maroquinier français (32 milliards d'euros, pour 4,8 milliards de CA “seulement” en 2015) peut se comparer à celle du leader mondial du secteur du luxe, LVMH (75,7 milliards de valeur boursière pour 35,7 milliards de CA).

Le fort ratio de capitalisation dont profite Hermès tient d'abord aux croissances organiques relatives des deux groupes : celle de Hermès a dépassé les 8% en 2015, soit plus que celles du secteur et de LVMH (6%). De plus, la marge opérationnelle du premier dépasse la barre des 30% depuis plus de cinq ans, alors que l'an dernier celle de LVMH s'est “limitée” à 18,5%.

De ce fait, parmi les valeurs du luxe, le PER 2016 de Hermès International ressort à plus de 28 fois, un record absolu dans le secteur. Avec l'italien Brunello Cucinelli (25,2 fois), il s'agit de la seule valeur européenne du luxe dont le PER dépasse la barre des 20, quand LVMH se situe à 18 fois et que le dernier du peloton, Hugo Boss, est valorisé moins de 14 fois.

Quid de la croissance des bénéfices ? En médiane dans le secteur, elle est attendue cette année vers 10%. Hermès devrait surperformer (+ 12,3%, selon le consensus), mais Moncler et Kering sont encore mieux classés (+ 12,8% et + 17,2% respectivement).

A terme, la forte valorisation du titre Hermès pourrait se révéler difficile à justifier, en dépit de la qualité exceptionnelle (et de la rareté) de ses produits qui souffrent peu de la concurrence : à changes constants, la croissance des ventes du groupe atteignait 18,9% en 2010. Depuis lors, elle n'a cessé de décélérer d'une année sur l'autre pour revenir à 8% en 2015. Et la direction craint que ce taux, qui pourtant constitue l'objectif à moyen terme, ne soit pas atteint en 2016...

Quoi que largement supérieure à celle du secteur, la croissance exceptionnelle de Hermès continue donc de ralentir. De plus, sa copieuse marge opérationnelle, qui avait dépassé les 32% en 2012 et 2013, plafonne désormais vers 31,5%.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant