Hermès-Jane Birkin veut faire débaptiser son sac en crocodile

le
0

PARIS, 28 juillet (Reuters) - Jane Birkin a demandé à la maison Hermès HRMS.PA de débaptiser l'emblématique sac en crocodile qui porte son nom pour protester contre ce qu'elle qualifie de mauvais traitements infligés lors de l'abatage des animaux. Devenu le sac emblématique du sellier, le "Birkin" avait été lancé dans les années 1980 par Jean-Louis Dumas, ancien gérant d'Hermès, après sa rencontre avec la chanteuse qui lui avait confié ne pas trouver sur le marché de sac à la fois pratique et élégant. "Ayant été alertée par les pratiques cruelles réservées aux crocodiles au cours de leur abatage pour la production des sacs Hermès portant mon nom (...), j'ai demandé à la Maison Hermès de débaptiser le Birkin Croco jusqu'à ce que de meilleures pratiques répondant aux normes internationales puissent être mises en place pour la fabrication de ce sac", fait savoir Jane Birkin dans un communiqué. Le "Birkin", qui compte parmi les sacs les plus recherchés de la marque, est vendu sur listes d'attente. Son prix oscille entre 6.000 euros et plus de 20.000 euros pour les versions en peaux exotiques. Sur le marché de l'occasion, les prix du "Birkin" peuvent dépasser ceux du neuf, les clientes acceptant de payer plus cher des sacs immédiatement disponibles. Personne n'était joignable dans l'immédiat chez Hermès pour commenter cette déclaration. (Pascale Denis, édité par Cyril Altmeyer)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant