Hermès chute en Bourse après le feu vert à une holding familiale

le
0

PARIS (Reuters) - Hermès a repris en forte baisse en Bourse de Paris vendredi, au lendemain du feu vert de la justice à la création d'une holding visant à sanctuariser le contrôle de la famille face aux appétits de LVMH.

Cette décision était toutefois largement attendue et ne devrait pas faire retomber entièrement la pression spéculative, ce qui explique que le titre, dont la valorisation s'est littéralement envolée ces derniers mois, ne retombe pas plus lourdement sur la nouvelle, estiment des intervenants.

Vers 11h35, le titre, dont la cotation avait été suspendue jeudi, recule de 7,21%, plus forte baisse du SRD, à 248,95 euros, tout en restant à des sommets historiques.

"C'est une prise de bénéfice salutaire. Mais, Hermès ne va s'écrouler. LVMH va maintenir la pression et le titre peut retrouver ses plus hauts. La décision de justice renforce la famille actionnaire. Mais reste à savoir si elle restera unie", commente un vendeur.

Avant ce recul, le titre se traitait à un PER 2012 (ratio cours/résultats estimés pour 2012) stratosphérique de 48, alors que les PER de ses concurrents, comme LVMH, Richemont ou Swatch, se situent entre 14 et 17.

Le titre Hermès a progressé de 58% depuis le début de l'année, portant sa capitalisation boursière a plus de 26 milliards d'euros.

Juliette Rouillon, avec Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant