Hermès boucle 2012 en fanfare et relève ses prévisions

le
0
FORTE ACCÉLÉRATION DE LA CROISSANCE D'HERMÈS AU QUATRIÈME TRIMESTRE
FORTE ACCÉLÉRATION DE LA CROISSANCE D'HERMÈS AU QUATRIÈME TRIMESTRE

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Hermès International a fait état mardi d'une forte accélération de sa croissance au quatrième trimestre, lui permettant de relever ses objectifs de résultats annuels qui devraient atteindre un nouveau record historique.

Hermès a vu ses ventes annuelles grimper de 22,6% en données publiées à 3,48 milliards d'euros, signant une hausse de 16,4% à taux de change constants, après une nouvelle accélération de sa croissance au quatrième trimestre.

A taux de change constants, la progression des ventes a en effet atteint 18,5% au cours des trois derniers mois de l'année 2012, après une hausse de 15,5% sur neuf mois.

Positionné sur le très haut de gamme et maintenant des capacités de production volontairement limitées, le fabricant des sacs Birkin et des "carrés" de soie signe à ce jour la meilleure performance du luxe, alors que nombre d'acteurs du secteur, à commencer par LVMH qui détient 22,6% du capital du sellier, ont vu leur croissance organique nettement décélérer et passer sous la barre des 10% sous le coup du ralentissement chinois et de la crise en Europe.

Cette performance est d'autant plus notable qu'elle s'est opérée à magasins quasiment constants, le groupe ayant ouvert seulement deux boutiques en 2012, au Japon et à Taiwan.

Fort de ces chiffres, Hermès, qui publiera ses résultats annuels le 21 mars, a relevé ses prévisions, tablant maintenant pour l'exercice 2012 sur une marge opérationnelle légèrement supérieure au niveau record de 31,2% atteint en 2011.

Il versera à ses actionnaires un acompte sur dividende de 1,5 euro par action le 1er mars.

Toutes les régions ont connu des croissances à deux chiffres en fin d'année, avec des hausses de 24,3% en Asie, de 20,8% en Amérique et de 12,5% en Europe hors France, tandis que dans l'Hexagone, les ventes ont augmenté de 10,6%.

Toutes les divisions ont elles aussi connu des progressions à deux chiffres. Celle de la maroquinerie, la division phare, a atteint 14,8%, celle des vêtements et accessoires 25,5%, celle de la soie 18,9%, pendant que l'horlogerie a grimpé de 20,2% et les parfums de 19%.

"Le quatrième trimestre est impressionnant et nettement au-dessus des attentes", soulignent dans une note les analystes d'UBS, qui relèvent aussi la bonne répartition géographique de la croissance des ventes.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant