Hermès: 10 millions d'euros requis contre LVMH

le
0
La commission des sanctions de l'AMF a entendu vendredi trois dirigeants du géant du luxe sur les conditions de sa montée au capital du sellier. De son côté, LVMH plaide la nullité de la procédure.

Le gendarme de la Bourse a sorti le sifflet dans la bataille entre Hermès et LVMH, qui détient 22,3% du capital du sellier. Lors d'une audience publique, la commission des sanctions de l'Autorité des marchés financiers (AMF) s'est penchée vendredi sur les conditions ayant abouti à l'annonce surprise par LVMH, le 23 octobre 2010, de son entrée au capital d'Hermès.

Dans son réquisitoire, le représentant du collège de l'AMF a accusé le leader mondial du luxe d'avoir «dissimulé la préparation d'une montée au capital» d'Hermès. Au vu de la «particulière gravité des manquements», le collège de l'AMF requiert une amende maximale de 10 millions d'euros à l'encontre de LVMH pour «inexactitude de l'information donnée au public» et «préparation d'une opération financièr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant