Herbicide : l'autorisation du glyphosate prolongée en Europe

le
0
Herbicide : l'autorisation du glyphosate prolongée en Europe
Herbicide : l'autorisation du glyphosate prolongée en Europe

La Commission européenne a annoncé mercredi prolonger pour une période de 18 mois maximum, l'autorisation du glyphosate, un herbicide controversé, dans l'Union européenne. Une prolongation prise « jusqu'à ce que l'Agence européenne des produits chimiques publie son avis, au plus tard à la fin de 2017». Cette décision a été prise en dépit de la résistance de certains Etats membres.

L’homologation en Europe de ce produit présent notamment dans le Roundup de Monsanto prenait en effet fin le 30 juin. La Suède, les Pays-Bas, l'Italie, l'Autriche et la France sont pour le retrait de l'herbicide. Breveté dans les années 1970, le glyphosate est l'herbicide le plus utilisé sur la planète, à la fois par les particuliers mais aussi des professionnels pour désherber les cultures.

Quels dangers pour la santé ?

La conséquences est qu'aujourd'hui, on trouve des traces de cette substance partout, dans notre vie quotidienne. Et la question est d'évaluer son degré de dangerosité pour la santé, sur le plan cancérigène notamment. Une étude récente en commun de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a jugé « peu probable » que le glyphosate soit cancérogène « chez les humains qui y seraient exposés par l'alimentation ».

Mais à l'inverse, en mars 2015, une étude du Centre international de recherche contre le cancer (CIRC), également dépendante de l'OMS, avait identifié un risque cancérogène... Il y a environ un mois, la ministre de la Santé française, Marisol Touraine soulignait encore un autre point : « Les études dont nous disposons montrent que c’est un perturbateur endocrinien ». Autrement dit, il s’agit d’un produit toxique qui détraque l'organisme, créant des problèmes de fertilité ou des maladies métaboliques, comme le diabète.

Cette prolongation d'autorisation a déclenché de la colère ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant