Herbert-Mahut dans l'histoire

le
0

Vainqueur de Wimbledon, Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut sont devenus les premiers Français à s’être imposés à Londres et à l’US Open.

Ce samedi 9 juillet 2016, Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut sont rentrés dans l’histoire du tennis français. Tout simplement. Sur le Centre Court de Wimbledon, c’était déjà la fête puisque Serena Williams venait d’égaler le record de Steffi Graf en dominant Angelique Kerber pour glaner un 22e titre du Grand Chelem. Puis les spectateurs londoniens avaient droit à la première finale 100% française de l’épreuve du double messieurs. Une rencontre conclue par le succès du duo Herbert-Mahut, vainqueur aisé en trois manches (6-4, 7-6, 6-3). La paire tricolore composée du numéro 1 mondial (Mahut) et du prochain numéro 2 (Herbert) a ainsi décroché le plus prestigieux des titres dans le temple du tennis et son deuxième Grand Chelem après l’US Open remporté en 2015. Ils sont ainsi devenus les premiers Français à posséder ces deux titres majeurs. Ils étaient déjà les premiers à avoir remporté le titre américain que ni les Mousquetaires des années 20-30, ni Yannick Noah, Henri Leconte, Guy Forget, Michaël Llodra ou Fabrice Santoro n’étaient parvenus à accrocher. Vainqueurs de cinq des onze derniers tournois majeurs du circuit Llodra compte bien davantage de Grands Chelems avec trois sacres majeurs (Open d’Australie 2003 et 2004 avec Santoro, Wimbledon 2007 avec Arnaud Clément) mais New York ne fait pas partie de ses précédents positifs. Herbert et Mahut s’imposent désormais comme formant la meilleure paire mondiale actuelle, aussi bien dans les faits qu’au classement et composeront l’équipe pour le quart de finale de Coupe Davis contre la République tchèque. Les deux joueurs (51e et 81e en simple) ont glané cinq des onze derniers tournois majeurs du circuit et donc deux des quatre derniers Grands Chelems. Ils ont notamment décroché la palme à Indian Wells, Miami et Monte-Carlo (succès aussi à Rotterdam et au Queen's). Sans oublier leur finale à l’Open d’Australie. Splendide. « C’est vraiment le fait de gagner Wimbledon sur le fait d’en avoir deux dans la même année. C’est vraiment à part ce tournoi, tellement mythique », s’est réjoui Mahut après avoir soulevé le trophée britannique. Les 16 titres du Grand Chelem de Bob et Mike Bryan sont encore loin évidemment mais ce que ce duo Herbert-Mahut a déjà conquis est énorme.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant