Hépatite B : des Français primés

le
0
Des chercheurs du CNRS ont reçu jeudi le Prix de l'inventeur européen de l'Office européen des brevets pour leur découverte d'un nouveau traitement contre cette maladie.

L'Office européen des brevets (OEB) a décerné jeudi à Copenhague le prix de l'inventeur européen, dans la catégorie recherche, à Gilles Gosselin et Jean-Louis Imbach, du CNRS, ainsi qu'à titre posthume à leur partenaire américain Martin Bryant, décédé il y a dix ans. Ils sont récompensés pour la mise au point d'un médicament contre le virus de l'hépatite B.

Quelque 350 millions de personnes à travers le monde sont infectées par ce virus, qui fait 500.000 victimes chaque année. Pour 2014, le marché du traitement de l'hépatite B est estimé à un milliard de dollars, selon l'OEB.

Une molécule qui retarde la prolifération du virus

L'équipe de Gilles Gosselin est dépositaire de 80 brevets, dont un, déposé en 2005, sur l'utilisation d'une molécule organique, la Telbivudine, qui retarde, voire interrompt, la prolifération du virus de l'hépatite B dans une cellule infectée. «Le développement de nouveaux médicaments est un processus long et coûteux, a commenté

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant