Henkel: SG reste à l'achat malgré le départ du patron.

le
0

(CercleFinance.com) - Le groupe chimique allemand Henkel a annoncé hier le prochain départ pour Adidas de son directeur général, Kasper Rorsted. ll sera remplacé en interne par Hans Van Bylen. Certes, Société Générale (SG) ne s'attendait pas à cette décision, du moins pas aussi rapidement. Mais la famille Henkel, qui préside aux destinées du groupe depuis plus d'un siècle et demi, a contribué ce choix, ce qui est jugé rassurant. Le conseil d'achat sur l'action préférentielle Henkel est donc confirmé, ainsi que l'objectif de cours à 12 mois de 127 euros.

A la Bourse de Francfort, l'action préférentielle Henkel (celle qui fait partie de l'indice DAX 30) prend 1,6% à 91,1 euros.

Hier en effet, Henkel a annoncé que son directeur général (DG), Kasper Rorsted, quitterait son poste, à sa demande, le 30 avril prochain. C'est une page qui se tourne pour Henkel dont M. Rorsted a été le patron opérationnel pendant huit ans.

Où part-il ? Chez l'équipementier sportif Adidas, dont M. Rorsted deviendra membre du comité exécutif le 1er août prochain puis directeur général à partir du 1er octobre, en remplacement de l'actuel titulaire du poste, Herbert Hainer.

Le groupe, dont les droits de vote sont contrôlés par la famille Henkel, n'a pas perdu de temps et a déjà annoncé la nomination d'un successeur à M. Rorsted en la personne de Hans Van Bylen, entré au sein du groupe en 1984 et membre du comité exécutif depuis 2005. Il est actuellement en charge des produits de beauté, ce qui chez Henkel comprend les marques Schwarzkopf, Syoss (colorations) et Dial (savons). Le nom du successeur de M. Van Bylen à ce dernier poste n'a pas encore été annoncé.

Les analystes de Société Générale rappellent qu'ils avaient envisagé le départ du directeur général dans une note publiée le 6 janvier dernier, mais qu'ils l'attendaient plutôt au second semestre. En effet, SG pensait que M. Rorsted présenterait la journée “stratégie” prévue en novembre prochain, ce qui ne sera pas le cas.

De plus, SG estimait plus probable que la succession de M. Rorsted soit assurée par Bruno Piacenza, patron de la division Lessives (marques Persil, Pril, Purex...), âgé de 50 ans contre 54 pour M. Van Bylen.

Reste que la décision a été prise par le conseil de surveillance, présidé depuis 2009 par un représentant de la famille Henkel, Simone Bagel-Trah.

'Etant donné que la famille contrôle le groupe depuis plus de 150 ans et que son exposition économique à Henkel, significative, dépasse les 11 milliards d'euros, on peut raisonnablement estimer que M. Van Bylen a été soigneusement sélectionné afin de maximiser la création de valeur actionnariale', estime SG, qui pronostique donc que les bonnes performances opérationnelles seront toujours au rendez-vous.

Prochain rendez-vous inscrit sur l'agenda de Henkel : la présentation des résultats 2015, le 25 février.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant