Henkel relève sa prévision de marge malgré la Russie

le
0

* Marge opérationnelle attendue à près de 16% en 2014 * Ebit ajusté à 693 mlns au T3 (consensus 683 mlns) * Croissance en Russie au T3 mais ralentissement en vue * L'action en hausse de plus de 4% à la Bourse de Francfort FRANCFORT, 11 novembre (Reuters) - Henkel HNKG_p.DE a annoncé mardi des résultats meilleurs que prévu au titre du troisième trimestre et légèrement relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'année, grâce notamment aux bonnes performances commerciales de ses lessives, de ses produits de beauté et ses adhésifs industriels dans les pays émergents. Le fabricant allemand de biens de consommation courante a notamment accru ses ventes en Russie - son quatrième marché où il réalise un chiffre d'affaires annuel d'un milliard d'euros - en dépit des sanctions économiques occidentales imposées contre Moscou. Ces annonces font grimper l'action de 4,01% à 82,77 vers 9h20 GMT à la Bourse de Francfort, de loin la plus forte hausse de l'indice Dax .GDAXI des 30 grandes valeurs allemandes qui avance de 0,3% à ce stade. Le titre revient ainsi à son meilleur niveau depuis la mi-septembre. Henkel, propriétaire entre autres des lessives Persil et des produits capillaires Schwartzkopf, a fait état d'un résultat d'exploitation ajusté (Ebit) de 693 millions d'euros au troisième trimestre, un chiffre en hausse de 3,1% et supérieur de dix millions d'euros au consensus réalisé par Reuters. La marge opérationnelle est ressortie à 16,4% sur la période et Henkel s'attend désormais à ce qu'elle soit juste sous 16% sur l'ensemble de l'année, à comparer à un objectif précédent de 15,5% qui ne marquait qu'une faible progression par rapport à 2013 (15,4%). Le chiffre d'affaires est ressorti à peu près conforme au consensus, à 4,24 milliards d'euros, et le groupe prévoit toujours une croissance organique de 3-5% sur l'ensemble de 2014. Les ventes ont augmenté de 3,1% en Europe orientale avec une contribution "supérieure à la moyenne" de la Russie, selon le communiqué de résultats. Henkel emploie environ 2.500 personnes en Russie et est en train d'y construire une usine de fabrication de colle, son neuvième site de production dans le pays. Le groupe a aussi plusieurs sites en Ukraine, avec environ un millier d'employés, mais ses ventes y ont baissé. Malgré les bons résultats en Russie, Henkel a averti, comme ses pairs, sur la dégradation des conditions de marché. "Nous sommes confrontés au conflit entre la Russie et l'Ukraine et à l'agitation politique persistante au Moyen-Orient", déclare le président du directoire, Kasper Rorsted, dans le communiqué de résultats. "De manière générale, les perspectives économiques deviennent de plus en plus difficiles." Prié de préciser les perspectives, il a par la suite indiqué, lors d'une conférence téléphonique, que Henkel s'attendait à un ralentissement de ses ventes en Russie mais qu'il tablait sur la poursuite d'une croissance de l'ensemble de ses activités en Chine. (Kirsti Knolle, Benoît Van Overstraeten et Véronique Tison pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant