Hénin-Beaumont : Tous contre le FN

le
0
Candidat FN à la mairie de Hénin-Beaumont, Steeve Briois est sûr de sa victoire même face à un Front républicain.
Candidat FN à la mairie de Hénin-Beaumont, Steeve Briois est sûr de sa victoire même face à un Front républicain.

À Hénin-Beaumont, ancienne cité minière du Pas-de-Calais de 24 000 habitants, le FN crie déjà victoire. "Cela va passer largement", se réjouissait dernièrement Marine Le Pen, qui figure sur la liste de Steeve Briois, candidat à la succession du maire sortant divers gauche Eugène Binaisse. Ce matin-là, un jour de marché, Briois goûte à ces derniers instants de campagne électorale avant le premier tour de dimanche. "C'est le futur maire !" s'exclament les badauds qui le croisent dans la rue. Pour ce scrutin, la tête de liste FN n'est pas là pour défendre un discours anti-immigration et anti-communautariste mais plutôt pour décliner son programme pour la ville : installer la vidéosurveillance, attirer les entreprises pour créer de l'emploi, rouvrir de la salle de réception abandonnée le Cèdre Bleu et même réfection des WC insalubres... Tout y passe ! Les sondages et les derniers résultats électoraux aux législatives et aux cantonales promettent une nette victoire de Steeve Briois au second tour du scrutin dimanche 30 mars, que cela soit en duel contre le maire sortant divers gauche Eugène Binaisse ou lors d'une triangulaire avec Gérard Dalongeville, ex-maire PS condamné pour détournement de fonds publics. Unis contre le FNLe "Front républicain" - avec pour mot d'ordre "tous unis contre le FN" - pourra-t-il vaincre Steeve Briois ? C'est l'espoir de ses quatre rivaux qui partent en ordre dispersé ce dimanche : Eugène Binaisse, maire...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant