Hénin-Beaumont : pari risqué pour Mélenchon

le
1
DÉCRYPTAGE - Dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, le désormais candidat du Front de gauche aux législatives devra aspirer des voix du PS.

Avec 48 heures d'avance sur son adversaire Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon a officialisé samedi à Hénin-Beaumont sa candidature dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais pour les élections législatives. La présidente du FN y est implantée depuis des années. L'ex-candidat du Front de gauche à la présidentielle a décidé de s'y engager il y a moins d'une semaine, avec l'accord et le soutien des élus communistes locaux et du premier d'entre eux au sein de la fédération PCF, Hervé Poly, désormais suppléant.

Un pari médiatique et risqué pour l'ancien sénateur socialiste de l'Essonne, aujourd'hui eurodéputé élu du Parti de gauche pour le Sud-Ouest et que l'on attendait aux législatives à Paris, Marseille ou Montpellier. Non pas que la circonscription soit à droite. François Hollande y a obtenu 60,44% au deuxième tour de la présidentielle. Mais la gauche socialiste y est laminée par les affaires et les divisions.

Le maire divers gauche d'Hénin-Beaumont, E

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Al2175 le samedi 12 mai 2012 à 21:28

    qu'il vende sa soupe ailleurs, enfin dans quelques temps il fera parti des oublies