Hénin-Beaumont : le FN attend la décision des Sages

le
0
Marine Le Pen avait déposé un recours devant le Conseil constitutionnel après sa défaite de 118 voix aux législatives de juin 2012 face au socialiste Philippe Kemel.

Le Conseil constitutionnel devait rendre vendredi matin sa décision sur le recours de Marine Le Pen contre l'élection du député PS dans la circonscription d'Hénin-Beaumont. Au second tour des législatives de juin 2012, dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, Philippe Kemel, qui avait bénéficié d'un excellent report de voix de l'ensemble de la gauche, avait devancé de 118 voix Marine Le Pen. Il avait obtenu 50,11 % des suffrages et la candidate d'extrême droite, pourtant largement arrivée en tête au premier tour, 49,89 %.

À l'appui de son recours, Marine Le Pen soutenait que plusieurs dizaines d'irrégularités avaient été constatées sur les listes d'émargement dans deux communes de la circonscription, Carvin - la ville dont Philippe Kemel est maire - et Libercourt. La présidente du Front...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant